Le syndicat des distributeurs de biens culturels vent debout contre la hausse de la TVA

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dans un communiqué, les enseignes membres du Syndicat des distributeurs de biens culturels (SDLC) « protestent vigoureusement » contre le relèvement à 7% du taux de TVA réduit applicable au livre. Cela risque, selon elles (on trouve parmi les signataires du communiqué Virgin Stores, Fnac, Starter, Cultura, Le Furet du Nord ou Decitre), de créer « des problèmes insurmontables » à la filière. « Cette augmentation va bouleverser l'économie des stocks dont il est avéré, dans la chaîne du livre, qu'elle est dépendante des délais de rotation du produit. Des stocks acquis avec une TVA à 5,5% généreraient pour nous des pertes importantes dès lors qu'ils seraient vendus à un taux relevé à 7% », explique notamment le Syndicat. « De manière pratique, une augmentation de la TVA applicable au 1er janvier 2012 créerait des problèmes insurmontables sur un marché où le prix des livres est imprimé », s'alarme le SDLC.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA