Marchés

Le taux de jouets non conformes baisse depuis six ans selon le gouvernement

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon Benoît Hamon, ministre délégué à la consommation, la proportion de jouets dangereux ou non-conformes à l'issue d'un contrôle de la Répression des fraudes est en baisse depuis six ans. Le taux a atteint 17,8% en 2012 contre 35% en 2007.

L'an dernier, les contrôles menés par les autorités ont engendré le retrait du marché "d'environ 350 000 exemplaires de jouets et la mise en conformité d'environ 100 000 d'entre eux", a indiqué Benoît Hammon lors d'une visite dans le tout nouveau magasin Toys'R'Us du 13ème arrondissement de Paris.

528 alertes nationales sur les PGC lancées l'an dernier
La proportion de jouets dangereux ou non conformes (absence du marquage CE ou notice rédigée en langue étrangère par exemple) est en baisse constante depuis six ans : selon les chiffres de la DGCCRF, cette part atteignait 35% en 2007 contre 17,8% l'an dernier. En 2012, toujours selon la DGCCRF, 528 alertes nationales ont été lancées dont la moitié concernait des jouets et des produits électriques. "A fin novembre 2013, les enquêteurs de la Répression des fraudes ont mené des contrôles dans près de 1800 établissements et ont effectué des vérifications sur plus de 6000 références de jouets", a ajouté Benoît Hamon.  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA