Tout le dossier Tout le dossier

La conso s'engage : le (trop) plein de bornes de recharge électriques ?

Partager
La conso s'engage : le (trop) plein de bornes de recharge électriques ?

L a loi d’orientation des mobilités (LOM) n’aurait-elle pas eu « la main un peu lourde » fin 2019, en imposant d’installer des bornes de recharge pour les voitures électriques sur 5 % des places de parkings existants d’ici à 2025 ? Cela pour tous les bâtiments non résidentiels, incluant donc les commerces. « C’est beaucoup, commente Franck Charton, délégué général de Perifem, puisque cela représente 180 000 bornes pour le parc des commerces alimentaires et non alimentaires à échéance. Soit… la quasi-totalité de l’objectif que le gouvernement s’était fixé pour l’ensemble de la France en 2025. » En effet, tablant sur la mise en circulation de 2 millions de véhicules électriques à cette date, avec un ratio d’un point de charge pour dix véhicules, cela établit l’objectif national à 200 000 bornes ! Autre question sur l’équipement du parc commercial : est-ce vraiment là que les « électromobilistes » rechargeront leurs véhicules demain ? Le parallèle le plus communément admis est celui de la recharge de son smartphone, qu’on effectue majoritairement à la maison ou au travail.

La bonne puissance au bon endroit

De même, « ma conviction est que les intéressés rechargeront surtout dans ces deux endroits, continue Franck Charton. À domicile, en profitant en plus des avantages des horaires de nuit du réseau électrique. Et en journée, quand ils sont chez leur employeur, l’autre grande plage où leur véhicule est immobilisé. Ce qui laisserait aux équipements de parkings commerciaux une simple fonction de réassurance pour qui n’aurait pas accès à ces deux options ». Justement, « si la recharge à domicile, que nous travaillons avec les acteurs du résidentiel collectif, est une priorité du gouvernement, il faut savoir qu’en France, 12 millions de foyers n’ont pas de parkings privatifs, établit Claude Renard, coordonnateur au déploiement des bornes pour véhicules électriques à la Direction générale de l’énergie et du climat. Leur voiture “dormant” en voirie dans la rue, il faut bien trouver des lieux de recharge alternatifs pour ces personnes. Qui peuvent aussi ne pas avoir davantage accès à des bornes dans leur environnement de travail… »

Finalement, « il y a de la place partout pour les bornes, à condition d’identifier les besoins des utilisateurs et d’y associer la bonne puissance au bon endroit », tranche Clément Molizon, délégué général adjoint de l’Avere France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique). Et les ensembles commerciaux pourraient même trouver un véritable avantage « en panachant leur équipement entre bornes de recharge lente, que les clients mettraient à profit durant le temps incompressible pendant lequel ils font leurs courses, et bornes de recharge rapides à ultrarapides drainant des automobilistes de longue distance qui ne seraient pas venus sans ce service. Tout en y restant quand même les vingt à trente minutes que prend ladite charge », conclut-il.

PARCOURIR LE DOSSIER

LSA Green

La conso s'engage : les contradictions du circuit court

Entreprises

La conso s'engage : séduire des salariés de la jeune génération

Agroalimentaire

La conso s'engage : jusqu'où aller dans la chasse au sucre ?

Agroalimentaire

La conso s'engage : tendre vers le zéro gaspillage alimentaire

Distribution alimentaire

La conso s'engage : de la nécessité de valoriser les filières

Développement durable

La conso s'engage : le cercle vertueux des achats responsables

RSE

La conso s'engage : la parentalité, clé pour améliorer la parité

Développement durable

La conso s'engage : réparer, grande cause nationale

LSA Green

La conso s'engage : savoir jusqu'où nettoyer ses recettes

LSA Green

La conso s'engage : la manutention, moins rude mais plus intense

LSA Green

La conso s'engage : le tortueux destin du Nutri-score

LSA Green

La conso s'engage : la chère image de la seconde main

LSA Green

La conso s'engage : les légumineuses, l'ingrédient qui monte

LSA Green

La conso s'engage : l'éolien, une énergie de plus en plus sensée

Made in France

La conso s'engage : le made in France, quoi qu'il en coûte ?

Bio

La conso s'engage : débat sur le rythme des conversions en bio

Développement durable

La conso s'engage : des produits de beauté à vite recycler

LSA Green

La conso s'engage : protéger coûte que coûte la biodiversité

Développement durable

La conso s'engage : plus de transparence sur l'empreinte carbone

Développement durable

La conso s'engage : énergie, économiser aussi ses mots

RSE

La conso s'engage : le retail, source d'emploi pour les handicapés

Développement durable

La conso s'engage : le vrac, l'art et la manière

Développement durable

La conso s'engage : réduire toujours plus les emballages

Développement durable

La conso s'engage : l'impératif économique de rouler à l'électrique

Développement durable

La conso s'engage : des toits verts, bien plus que de l'esthétisme

Développement durable

La conso s'engage : vers la réduction du suremballage

Consommation

La conso s'engage : les salariés, futurs ambassadeurs de la RSE

RSE

La conso s'engage : la carte maîtresse des seniors

Consommation

La conso s'engage : des promotions, oui, mais plus transparentes

Développement durable

La conso s'engage : vers des emballages moins polluants

Consommation

La conso s'engage : aider les étudiants, une mission essentielle

Développement durable

La conso s'engage : économiser les réserves d'or bleu

Energie

La conso s'engage : électricité d'origine verte, ou droit à polluer?

RSE

La conso s'engage : vers des magasins (enfin) plus inclusifs

Jouet - Puériculture

La conso s'engage : l'égalité des genres, un jeu d'enfant?

Distributeurs

La conso s'engage : le mécénat, atout pour fidéliser ses salariés

LSA Green

La conso s'engage : la consigne prépare son grand retour

Industriels

La conso s'engage : partenariats, allier urgence et pragmatisme

LSA Green

La conso s'engage : éduquer sur les violences faites aux femmes

LSA Green

La conso s'engage : quand les abeilles colonisent l'urbain

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

Harry Hope

Comptable Mid-Level (H/F)

Harry Hope - 03/02/2023 - CDI - Thionville

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ZESTIA

ZESTIA

L’immobilier comme vous ne l’avez jamais vécu.

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS