Le va-tout de Nokia dans le smartphone

|

Le fabricant finlandais s'apprête à lancer ses premiers modèles de téléphones développés avec Microsoft.

Smartphone de Nokia

C'est la stratégie de la dernière chance pour Nokia dans le smartphone. Si le fabricant finlandais reste le premier vendeur de téléphones au monde, il doit son statut exclusivement aux modèles d'entrée de gamme peu rentables et à ses positions fortes dans les pays émergents. En France, après avoir perdu sa place de leader au profit de Samsung, il y a quelques années, Nokia est désormais décroché dans le smartphone. Sa part de marché dans l'Hexagone n'est plus que de 16%.

 

 

La symbiose OS-hardware

 

La faute à un cavalier seul dans les systèmes d'exploitation (Symbian, un OS dépassé) alors que le public plébiscitait le système Android, celui d'Apple, ou encore celui de BlackBerry. Conscient de cet écueil, l'inventeur du mythique 3310 s'est associé à Microsoft pour développer des Windows Phone. Après plusieurs mois de gestation, les deux groupes ont enfin présenté leur bébé. Et il est séduisant.

Le Lumia 800 (499 € nu ou 99 € avec abonnement chez Bouygues Télécom) renouvelle l'aspect des smartphones avec un design plus proche de celui des lecteurs MP3. Coloré (cyan, magenta et noir), il est équipé d'un écran tactile de qualité, Amoled de 3,7 pouces. Il embarque un processeur de 1,4 GHz, une optique photo Carl Zeiss et une mémoire interne de 16 Go. Côté logiciel, le système de Microsoft s'intègre au hardware développé par le finlandais.

À la différence des autres partenariats logiciel-fabricant, les deux groupes ont travaillé en collaboration pour développer ce Lumia. Les clients auront accès à la boutique d'applications Microsoft (35 000 aujourd'hui, 250 000 en 2012, selon Nokia). D'autres modèles devraient arriver, puisqu'il s'agit, précise le finlandais, d'une famille.

Il subsiste une interrogation. Le public va-t-il enfin se laisser convaincre par les Windows Phone ? Depuis que le dernier OS est sorti, fin 2010, il n'a conquis que 2% du marché. La faute sans doute à une interface qualifiée de trop « rupturiste » par rapport aux systèmes concurrents. Nokia réussira-t-il là où LG, Samsung et HTC ont échoué avant lui ? Il en va de son avenir.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2206

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message