Marchés

Le vin, le champagne et le sucre font pencher du bon côté la balance... commerciale

|

Il n'y a pas qu'Airbus qui contribue à ce que la balance commerciale penche du bon côté : l'agroalimentaire pèse aussi, notamment le vin, le champagne et le sucre.

Les ventes de vins, de champagne et de sucre ont tiré les exportations agricoles françaises vers le haut depuis le 1er janvier, selon les statistiques officielles publiées jeudi. L'excédent agroalimentaire atteint 7 milliards d'euros sur les huit premiers mois de l'année, soit 132 millions d'euros de plus par rapport à la même période de 2011, indique le service Agreste Conjoncture du ministère de l'Agriculture.

Les produits bruts tels que les céréales et les oléagineux accusent une forte baisse (-1 milliard), compensée à l'inverse par la nette progression des produits transformés (+1,3 mds comparé à 2011). Les ventes de sucre sont ainsi en hausse de 200 millions à plus d'un milliard d'euros.

Sur le seul mois d'août, les exportations ont augmenté de 14% (les importations diminuant de 2%): les ventes de vins et champagne ont augmenté de 35 millions d'euros grâce aux Etats-Unis et au Japon, et celles d'alcool, essentiellement du Cognac vers l'Asie, de 24 millions.

Au total, l'excédent atteint 967 millions d'euros sur le mois, soit 198 millions de mieux qu'en août 2011.

Pour les produits agricoles bruts, l'excédent s'élève à 410 M d'euros, en hausse de 76 M comparé à 2011 et les exportations atteignent près d'1,2 milliard (+6%).

La baisse des ventes de céréales (-1,1 M euros), dont le maïs et le colza vers les voisins européens, a été compensée par l'augmentation des exportations d'orge (+58%) vers l'Arabie Saoudite, pour les chameaux de course!

D'une manière générale la hausse des expéditions a concerné les pays hors Europe. En revanche, les ventes stagnaient au sein de l'Union européenne, celles de fruits ayant contrebalancé la baisse des céréales et oléagineux. Selon le ministère de l'Agriculture, le secteur de l'agroalimentaire représente plus de 400.000 emplois - à lui seul, le secteur des vins et spiritueux rappelle volontiers qu'avec 15 millions d'hectolitres exportés par an, il fait aussi bien que la vente de 154 Airbus.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message