Le vol reste à un niveau élevé dans les magasins français

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le coût de la démarque inconnue en France s’est élevé à 5,342 milliards d’euros en 2012, atteignant en moyenne 1,4 % du chiffre d’affaires des grands distributeurs, révèle le baromètre annuel établi par Checkpoint Systems. Un chiffre en hausse légère, dû notamment à une croissance du vol à l’étalage. Les distributeurs incriminent notamment la  hausse de la criminalité organisée.

Les rasoirs restent parmi les articles les plus volés en France.
Les rasoirs restent parmi les articles les plus volés en France.

Les chiffres du vol en magasin restent élevés en France. Le Baromètre mondial du vol dans le commerce et la distribution, établi sur l’année 2012, et qui vient d’être dévoilé, démontre que le vol à l’étalage, le vol par les salariés, la fraude des fournisseurs, le crime organisé et les erreurs administratives, coûtent à la distribution française 5,342 milliards d’euros et plus de 88,6 milliards d’euros aux grands distributeurs à l’échelle mondiale.

Le Baromètre, réalisé par le prestataire spécialisé dans la sécurité Checkpoint Systems, et confié à « Euromonitor International », société d’études indépendante, est basé sur des entretiens téléphoniques et des questionnaires écrits, conduits dans 16 pays auprès de grands distributeurs représentant 160 000 points de vente et ayant réalisé un chiffre d’affaires en 2012 de 1 187 milliards d’euros.

La France dans la moyenne

Cette étude montre une augmentation des vols dans la plupart des pays et notamment du vol à l’étalage, principalement due à la hausse de la criminalité organisée. Le taux de démarque inconnue le plus bas a été enregistré au Japon (1 % des ventes), suivi par Hong-Kong, l’Australie et l’Allemagne (1,1 %). La France affiche un taux de 1,4 % alors que les taux les plus élevés ont été constatés au Brésil et au Mexique (1,6 %).

Quels sont les produits les plus volés en France ?

Si l’on fait un focus sur la France, le vol à l’étalage représente 56 % de la démarque inconnue pour les grands distributeurs. La plupart attribue ces mauvais scores au crime organisé et à la situation économique. En France, parmi les produits les plus volés, figurent les produits textiles (accessoires de mode, jeans, chaussures et lingerie), l’électronique haut de gamme et les produits multimédia intelligents, ainsi que les produits de soins et beauté (maquillage, rasage) et certains produits alimentaires et boissons alcoolisées.

Les personnes interrogées qui ont fait des investissements pour la prévention des pertes, pensent réduire leur taux de démarque inconnue à un niveau inférieur à la moyenne nationale de leur pays respectif. En général, les distributeurs interrogés estiment que leurs futurs investissements en systèmes de prévention des vols devraient s’accroître ou rester stables.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA