Marchés

Le volailler Doux cède sa branche volaille du Brésil au géant local JBS

|

C’est le groupe brésilien JBS, numéro un mondial de la viande bovine, qui reprend la gestion de la douzaine d’usines de la filiale Frangosul en situation de faillite. Déjà repreneur de l'américain Pilgrim's Pride, JBS pourrait ainsi ce hisser en numéro 3 mondial de la volaille.  

La rédaction vous conseille

Selon notre confrère les Echos, le groupe breton Doux arrivé sur le Brésil à la fin des années 90 abandonne la partie. Sa filiale locale, Frangosul (une douzaine d’usines dans le sud du pays) ira à JBS, groupe brésilien numéro un mondial de la viande bovine.
JBS va « louer », selon les termes de l’article des Echos, et non racheter ces outils en très mauvaise posture, puisque Frangosul en grande difficulté financière ne payait plus ses fournisseurs, essuyait des défauts de livraisons, des fermetures d'usines et des poursuites judiciaires.
L’ex-actif de Doux sera mis sous la férule de la nouvelle division volaille, JBS Aves créée par le Brésilien, avec à sa tête l'Irlandais James Cleary, qui connaît bien le Brésil. Après l’acquisition de Pilgrim's Pride aux Etats-Unis en 2009, JBS pourrait devenir le numéro trois mondial de la volaille, grâce à une augmentation de sa capacité de production de 15 % dans le monde. Le Brésil et les Etats-Unis représentant plus de 30 % de la production mondiale de volaille, et 70 % des exportations. JBS n'assumera pas le passif de Doux.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter