Le volailler Doux de nouveau rentable, selon son président

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

RÉSULTAT Le volailler Doux, en redressement judiciaire en 2012, est redevenu bénéficiaire selon le président du directoire du groupe, Arnaud Marion. Il compte même embaucher du personnel.

Doux table sur un résultat d'exploitation de 25 millions d'euros en 2015.
Doux table sur un résultat d'exploitation de 25 millions d'euros en 2015.© dr

Doux en plein redressement, c'est le message que fait passer depuis quelques mois le président du directoire, Arnaud Marion. Il assure que son groupe est redevenu bénéficiaire. Mieux, il compte même embaucher en 2015, plus d'une centaine d'embauches seraient prévues.
Ce n'est pas la première fois que le président annonce ce type de nouvelles. Déjà au mois de septembre, Arnaud Marion avait annoncé avoir considérablement réduit sa dette. Il assure que Doux est bénéficiaire depuis six mois, et envisage de faire 25 millions d'euros de résultat d'exploitation en 2015. Le volailler, spécialisé sur le grand export, profite notamment de la dépréciation de l'euro.

Changement d'actionnariat

Doux revient de loin. En grave difficulté, le volailler avait été placé en redressement judiciaire en juin 2012. La fin des restitutions européennes avait en outre affaibli le groupe, tout comme son concurrent Tilly Sabco, en cessation de paiement, qui a été repris par trois sociétés. Depuis, l'actionnariat de Doux a évolué : le capital de Doux est aujourd'hui détenu à 25% par le groupe saoudien Almunajem et à 75% par D&P Participations, filiale à 100% de la holding de Didier Calmels.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA