Le vrai plan de transformation de Dia démarre

|

Après avoir entamé le basculement – visible – des enseignes chez Dia, le groupe Carrefour débute une réorganisation en profondeur du réseau. Cent points de vente Dia vont être mis en vente, et la logistique sera prochainement restructurée.

Carrefour veut abandonner le positionnement discount de Dia et monter en gamme pour retrouver la rentabilité en 2017.
Carrefour veut abandonner le positionnement discount de Dia et monter en gamme pour retrouver la rentabilité en 2017.

Depuis la mi-avril, les magasins de l’enseigne Dia, récemment rachetée par Carrefour, ont entamé leur mue, pour devenir peu à peu des Carrefour Market, Contact ou City. Un chantier au long cours, qui doit durer près de deux ans. Mais un autre chantier moins visible vient de démarrer : c’est celui du redimensionnement du réseau, avec un certain amaigrissement à la clé. Fin mai, Carrefour a annoncé, lors d’un comité central d’entreprise d’Erteco (sa filiale propriétaire de Dia France), la mise en vente de 100 magasins Dia sur les quelque 750 du parc actuel. Officiellement, « ils ne sont pas adaptés aux zones de chalandise et de concurrence actuelles », selon le distributeur, qui s’était déjà séparé de 56 magasins sur les 813 rachetés, histoire de satisfaire à la demande des Autorités de la concurrence.

 

« Magasins non rentables »

Carrefour juge que ces 100 magasins n’ont pas le profil ou la localisation qui les rendraient éligibles au basculement d’enseigne, et se donne jusqu’à la fin du plan de transformation de Dia (soit fin 2016) pour leur trouver des acquéreurs. Faute de reprise, les magasins seront alors fermés, avec des solutions internes de reclassement proposées aux salariés concernés. « Carrefour estime que ces magasins sont non rentables, en se basant sur les sept derniers exercices », indique pour sa part Cyril Boulay, délégué syndical central FO de Dia. En termes de cessions programmées, l’Ile-de-France et le Sud-Est sont relativement épargnés, ces zones étant stratégiques pour Carrefour, ce qui semble moins être le cas pour l’Est (32 cessions en Rhin-Rhône) et le Grand Ouest (23 points de vente concernés en Centre-Ouest et 19 dans le Nord-Ouest). De son côté, la CGT calcule que, sur les 100 magasins mis en vente, « entre 20 et 40 pourraient fermer à terme ».

 

Réduction de la voilure, y compris logistique

La seule chose certaine tient à la réduction de l’envergure de la chaîne discount. Sur les 813 magasins de Dia France rachetés par Carrefour, 642 restent aujourd’hui concernés par un changement d’enseigne. Et la prochaine étape se profile, avec de probables annonces de refonte de l’outil logistique attendues à la rentrée. Le versant amont de Dia n’est pas encore partie intégrante de la supply chain du groupe Carrefour, et il y a fort à parier que le distributeur cherchera à réaliser des économies d’échelle, alors même qu’un important projet de remise à plat de la logistique et du transport est à l’œuvre (le projet Caravelle). Ce volet, qui n’a pas encore été abordé par Carrefour, pourrait concerner, selon la CGT, la fermeture de six des neuf entrepôts Dia existants, ainsi que la délocalisation du siège social et la fermeture de directions régionales.

CARREFOUR REDIMENSIONNE DIA FRANCE

en magasins…

Sur les 813 magasins Dia France rachetés en 2014 :

  • 56 doivent être cédés pour des raisons de zones monopolistiques
  • 100 vont être mis en vente par Carrefour, qui les juge inadaptés à son plan de transformation
  • 642 sont, au final, concernés et vont devenir des Carrefour City, Contact et Market.

… et en back-office

Aucune déclaration n’a encore été effectuée concernant le sort des services centraux et logistiques de Dia France, en doublon avec ceux du groupe Carrefour. Mais une restructuration pourrait concerner, les neuf entrepôts de Dia, ainsi que les directions régionales et le siège social.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2370

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous