Le web se fait gourmand

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Petit à petit, les épiciers font leur nid sur la Toile. Certains ont déjà creusé leur sillon. C’est le cas de la célèbre maison Fauchon, qui propose un millier de références sur son site avec une véritable stratégie qui la différencie d’autres adresses parisiennes prestigieuses, comme La Grande Épicerie ou Hédiard, où l’activité de vente en ligne, si elle existe, reste secondaire. D’autres s’y aventurent seulement, à l’instar de La Mère Poulard qui a annoncé l’ouverture de son site marchand en décembre dernier. Spécialisée dans les biscuits et produits d’épicerie fine et à la tête de 45 boutiques, elle affirme répondre à la demande croissante des adeptes de la marque.

Dans l’épicerie sucrée, certaines filières ont opéré leur mue plus tôt que d’autres grâce à des leaders dynamiques qui ont ouvert la voie. C’est le cas dans le café. Nespresso et ses e-boutiques dans une cinquantaine de pays, reconnu pour ses best practices en matière de vente en ligne, a été suivi par une flopée d’acteurs : Malongo, Méo, Café royal, ou encore Illy. Sur le Tassimo shop de Mondelez, on peut aussi commander ses capsules Carte noire ou Grand’Mère. Pour ces marques, l’e-commerce constitue un relais de croissance et un moyen de recruter de nouveaux clients. La filière thé est également bien représentée avec des intervenants tels que Le Palais des thés, Mariage Frères ou Kusmi Tea.

Tout comme celle du chocolat où Cémoi, premier fabricant français, côtoie sur le Net le chocolatier Jeff de Bruges, première enseigne de chocolat en France, et qui vient de déployer un nouveau site, accessible sur ordinateur, tablette ou mobile. Pour ce dernier, il s’agit de conforter sa notoriété sur le digital et de capitaliser sur son maillage du territoire français grâce à ses 430 points de vente répartis entre centres-villes et centres commerciaux. La nouvelle interface du site est d’ailleurs orientée vers la génération de trafic en magasins et se rapproche au plus près des vitrines de l’enseigne.

Et si les ventes de l’alimentaire sont anecdotiques sur internet, il est aussi un outil accessible pour tester des concepts, à l’instar de celui de Delicesweet, une épicerie sans sucre démarrée sur le web en 2009 et qui, après l’ouverture d’une boutique à Paris l’an dernier, prévoit un déploiement de la marque en 2015. 

Les tendances

  • Le plaisir, la nutrition et la praticité sont les principaux leviers de croissance.
  • Des recettes plus qualitatives et une sélection plus fine des ingrédients.
  • Un effort de lisibilité dans les rayons pour remettre de l’impulsion.
  • La guerre des prix continuede peser sur la dynamique du secteur.

 

Les tops

  • Panification sèche + 1,1% à 412,2 M €
  • Panification préemballée + 0,4% à 648,2 M€
  • Biscuiterie sucrée + 0% à 1,9 Mrd €

 

Les flops

  • Desserts -3,1 % à 170,2 M €
  • Sucres et épicerie pâtisserie - 1,8% à 1,1 Mrd €
  • Conserves de fruits  1,2 % à 573,6 M €

 

15,1 Mrds €

Le chiffre d’affaires de l’épicerie sucrée, en CAM du 6 janvier 2014 au 4 janvier 2015,à - 0,5%

Source : Iri

 

Bataille de stars sur les capsules de café

Les fabricants du café s’affrontent à coup de stars internationales. Dans le dernier spot publicitaire de la marque suisse Nespresso intitulé « How far », c’est l’acteur français oscarisé Jean Dujardin qui donne la réplique àl’acteur américain George Clooney.Face à ce duo de choc, le concurrent suisse Café royal, de l’entreprise Delica SA (Migros), a choisi pour ambassadeur le très sexy chanteur britannique Robbie Williams, qui joue l’agent secret dans un spot décaléde l’agence helvétique Serviceplan. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2352

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA