Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Le whisky du rappeur Booba s'annonce comme un succès

|

La Maison Daucourt et le rappeur Booba lancent ensemble un whisky français. Baptisé D.U.C. comme le dernier album de l'artiste, ce whisky commercialisé en grande distribution s'est très bien vendu, le week-end dernier au Drugstore Publicis des Champs Elysées.

De gauche à droite : Charles Daucourt, le rappeur Booba et Edouard Daucourt.
De gauche à droite : Charles Daucourt, le rappeur Booba et Edouard Daucourt.

Les rappeurs et les marques de spiritueux ont de tout temps créé des liens forts. Que seraient certains cognacs sans les rappeurs américains qui ont considérablement augmenté leur notoriété en les citant dans leurs chansons? Certains - mais c'est beaucoup plus rare - vont même jusqu'à investir dans les vignes ou dans l'élaboration de spiritueux. Le cas le plus célèbre est sans nul doute celui du rappeur américain et mari de Beyoncé, Jay Z. En 2004, cette star internationale a acheté une petite marque, Armand de Brignac, qui appartenait à la maison Cattier. Et pour cause. L'époux de Beyoncé appréciait particulièrement la cuvée "Ace of Spades" (as de pique en anglais) d'Armand de Brignac. Depuis, cette marque, rhabillée entre temps par Courèges en doré et en argenté, apparait régulièrement dans les clips de Jay Z. Autant dire que la signature Armand de Brignac est totalement sortie de l'ombre.

Whisky français pour rappeur français

C'est au tour du rappeur français Booba de lancer son élixir : un whisky français qu'il a élaboré avec la Maison Daucourt. Cette maison de cognac fut l'une des premières distilleries hexagonales à s'être lancée dans la production de whisky français. C’était il y a une vingtaine d’années. Elle a baptisé son premier whisky Bastille 1789. Un grand succès aux Etats-Unis, pays où cet élixir est largement diffusé. "Nous avons voulu donner un caractère typique à notre whisky, sans singer les Ecossais", explique Charles Daucourt qui codirige la société familiale avec son oncle Edouard.

Voisins à Miami

Charles Daucourt passe la majeure partie de son temps aux Etats-Unis. Il réside à Miami (Floride), dans le même immeuble qu’Elie Yaffa, plus connu sous le nom de Booba. Celui-ci, fan de whisky, a découvert Bastille 1789 grâce à Charles Daucourt et, de dégustation en dégustation, les deux Frenchie ont décidé d'élaborer ensemble leur whisky. Cette collaboration a pris sept ans et quelques allers-retours entre Miami et Cognac, le temps de trouver les bons jus.

Razzia au Drugstore des Champas-Elysées

Aujourd’hui, le whisky, qui a pour nom D.U.C comme le septième album du rappeur, est fin prêt. Il commence même à être distribué, notamment chez Métro, Auchan et bientôt chez Carrefour. Depuis le week-end dernier, ce Triple Cask Whisky est exposé au Drugstore Publicis et les "1200 bouteilles présentes ont été vendues en un temps record", félicite Charles Daucourt. Sans doute grâce à la visite de Booba. Le chanteur et homme d’affaires s’est en effet rendu dans ce magasin des Champs Elysées où il a pris le temps de dédicacer quelques bouteilles à ses fans qui passaient par là... au bon moment. Quelques photos ont immortalisé cette scène : elles ont été postées sur le compte Instagram de Booba.

Un whisky haut de gamme

Ce whisky français est un Triple Cask (trois fûts, en français). Cela signifie qu'avant assemblage, les eaux de vie ont séjourné dans des fûts ayant contenu du Sauternes, du Cognac ou du Bourbon. S’il n’a pas de mention d’âge, D.U.C. est composé avec des whiskies qui ont entre 4 et 8 ans, complète Charles Daucourt. C’est un whisky à la fois doux et puissant car Booba ne souhaitait pas que son whisky "arrache la bouche".

Design original

La bouteille est trapue et de couleur noire mat. L’étiquette dorée arbore un hibou Grand Duc aux ailes déployées,et aux griffes appuyées sur une couronne. Un dessin et une bouteille très originaux dans l’univers du whisky. Cette nouveauté devrait permettre de donner un coup de projecteur et de jeune sur cette catégorie de spiritueux. Seul hic. Le nom du rappeur n'apparait pas sur la bouteille. Mais est-ce un hic? La notoriété de l'association entre ce whisky et son prestigieux élaborateur se fera essentiellement par les réseaux sociaux. Et cela ira sans nul doute plus vite qu'avec un autre moyen de comunication.

PVC : 39,9 €

Distribué par France Liqueurs Distribution

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message