Leader Price fait entrer des marques nationales dans son assortiment

|

Leader Price, l’enseigne de hard-discount du groupe Casino, s’y refusait jusqu’à présent. Tout juste si les cadres opérationnels de l’enseigne admettaient « réfléchir à la question ». Pourtant, selon nos informations, Casino a décidé de franchir le pas. Des marques nationales vont faire leur apparition dans les allées des magasins Leader Price dès la fin du mois de juillet. Une centaine de produits, d’abord, piochés dans les catalogues des plus grandes marques, avant d’arriver à 250 références environ dès cet automne. Si l’on considère qu’un Leader Price compte, en moyenne, 3000 à 3500 références, ce sera donc 7% de l’offre qui sera ainsi consacrée aux marques nationales. Soit beaucoup moins que la concurrence. Mais il s’agit pour autant d’un changement de culture pour Leader Price. Un changement rendu possible, pour ne pas dire nécessaire, par l’arrivée d’un nouveau concept testé aujourd’hui dans 25 magasins. Plus modernes, avec des allures plus « premium » aussi, le nouveau Leader Price se prête particulièrement bien à l’introduction de marques nationales. Même si, évidemment, cela n’occulte pas la question de l’image prix. Mais quand on utilise, comme c’est le cas désormais, des écrans LCD en magasin, le problème est moins d’actualité. Et comme les autres enseignes disposent toutes de marques nationales, il semblait obligatoire que Leader Price s’y mette elle aussi. Seule Aldi, finalement, s’y refuse toujours. A cela s’ajoute aussi une nécessité économique : Leader Price, malmenée dans ses parts de marché, a bien besoin d’un coup de « boost » pour rebondir : selon Kantar, en effet, l’enseigne perd 0,2 point, à 2,5%, en cumul à date au 13 juin 2010. De mauvais résultats certes partagés par tous les concurrents (Lidl -0,1 point à 4,7%, Ed/Dia -0,2 à 2,4%, et le hard-discount dans son ensemble -0,4 point à 13,7%), mais qui nécessitaient une réaction de la part du groupe stéphanois.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter