Marchés

LeapFrog repart à la conquête des tout-petits

|

La firme spécialisée dans le jouet éducatif lance une nouvelle gamme destinée aux 6-36 mois. Objectif : attirer les parents le plus tôt possible.

Une marmite souriante qui reproduit les sons de cuisson quand on la remplit d'ingrédients, une peluche qui prononce le prénom de l'enfant, LeapFrog n'a pas lésiné sur les nouveautés pour séduire les plus petits et leurs parents. « Nous nous étions progressivement focalisés sur les pôles lecture et jeux vidéo. Nous n'avions plus que huit produits dans les jeux premier âge », explique Guillaume Mamez, directeur marketing et commercial de LeapFrog France. Un de ces nouveaux jouets, la peluche Scout, a déjà fait fureur aux États-Unis avec plus d'un million de pièces vendues et un taux d'écoulement de 85 %. Objectif pour le marché français : 50 000 produits vendus sur l'année 2010.

 

Une cible stratégique

Pour redynamiser ce segment, Leapster, la maison mère de Leapfrog, a repensé sa conception des jouets éducatifs. « Aujourd'hui, tout le monde se dit éducatif. Nous avons donc tenté d'améliorer la notion, en apprenant aux enfants des choses nouvelles, comme la qualité nutritive des aliments par exemple », poursuit Guillaume Mamez. Autre évolution, le lancement des jeux se fait simultanément dans tous les pays, autant que possible, afin de réaliser des économies d'échelle et de baisser les prix.

Développer des jouets premier âge est stratégique pour le spécialiste des jeux éducatifs : le premier contact avec les parents se fait plus tôt. De plus, certains jouets nécessitent une inscription sur le site de l'entreprise. Un bon moyen de développer le fichier client... « Aux États-Unis, nous avons récolté près de 650 000 adresses mail grâce au modèle Scout », assure Guillaume Mamez. Les nouveautés seront commercialisées début novembre.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter