Leclerc Bobigny, l'hyper urbain et commerçant

|

Ce nouvel hyper est implanté en pied d'immeuble d'habitation, au coeur d'une zone nouvelle, à Bobigny. Au menu, une esthétique sobre et marchande, ainsi qu'un espace culturel de premier choix.

LES PLUS

  • Un magasin aéré, agréable et bien situé
  • Une offre complète en non al' et un superbe espace culturel

Au terme de huit années d'une saga judiciaire intense, la détermination de Leclerc et de la Scapnor, soutenus par la municipalité (PC) de Bobigny (Seine-Saint-Denis), a payé. Le nouvel hypermarché de 5 000 m² et sa galerie commerciale ont ouvert leurs portes le 24 octobre, au coeur de la Zac (zone d'aménagement concertée) Matisse. Une situation ultra-urbaine peu fréquente pour Leclerc, le magasin étant en outre situé au rez-de-chaussée d'un ensemble d'immobilier d'habitation.

 

Magasin silencieux

 

LE MOINS

  • Pas de station-service, toujours dommageable pour un hyper

 

En conséquence, l'hyper, en plus des canons habituels de Leclerc (positionnement prix, offre frais, fruits et légumes et trad' abondants et au merchandising très bien travaillé), a creusé plusieurs axes. Le développement durable d'abord. « Nous avons souhaité réaliser une surface commerciale consommant le minimum d'énergie », explique l'adhérent, Benjamin Bapaume. Son magasin est l'un des rares, en France, à être équipé d'un système de production de froid positif et négatif à partir de CO2, « un fluide totalement naturel », rappelle-t-il. Le tout est entièrement silencieux, comme l'impose sa situation urbaine, à proximité immédiate d'habitations.

 

Gondoles en bois

 

LES CHIFFRES

  • 5 000 m², la surface de l'hyper, 635 m² de galeries commerciales
  • 20 caisses et 2 îlots de caisses libre-service
  • 170 employés

Confronté à une configuration délicate, l'immeuble étant en forme de triangle, Leclerc a réussi à concevoir un magasin très « commerçant » aux codes couleurs gris et bleu à la fois sobres et efficaces.

Une première entrée dans l'hyper amène les clients directement sur la zone frais et trad', avec une particularité : la présence d'un stand de fleurs greffé en tête de gondole sur les meubles frais. Boulangerie avec pain préparé sur place, boucherie, poissonnerie, rayon fruits et légumes très bien fourni mêlant esprit marché et mobilier bas, afin d'ouvrir la perspective sur les meubles (fermés avec des portes) de la IVe gamme ou de la volaille emballée... Le magasin exploite à fond la carte du produit frais au travers de « codes commerçants » très bien travaillés dans l'enseigne, comme l'avait déjà montré un autre Leclerc urbain, celui de Levallois-Perret.

Globalement, les rayonnages en bois, les têtes de gondoles (TG) réhaussées, dans le même matériau, et la signalétique colorée apposée sur les côtés des TG offrent un parcours client très confortable.

L'un des autres points forts indéniables de l'hyper est son espace culturel richement doté, implanté en parallèle. Multimédia, téléphonie, petit électroménager... Les habitants de Bobigny ont en outre accès à une librairie bien nourrie, « et de vrais libraires ! », souligne Benjamin Bapaume.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2296

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations