Leclerc et Conad divorcent en Italie

|

Selon nos informations, Conad ne devrait plus pouvoir utiliser l'enseigne Leclerc sur ses hypers d'ici à la fin de l'année. La coopérative transalpine a d'ailleurs signé hier signé un contrat à l'achat avec le groupe italien Finiper qui vient consommer cette rupture.

Une trentaine d'hypermarchés de la Conad arborent encore l'enseigne Leclerc en Italie
Une trentaine d'hypermarchés de la Conad arborent encore l'enseigne Leclerc en Italie

Rien ne va plus entre Leclerc et Conad en Italie. Alliées depuis plus de 10 ans, avant même la création de la centrale européenne Coopernic en 2006, les deux coopératives auraient, selon une source proche du dossier, prévu de dénouer tous les partenariats qui les liaient encore d’ici à la fin de l’année. Depuis la décision de Conad, prise à l’automne 2013, de sortir de la centrale de référencement européenne Coopernic, avec Rewe, Colruyt et Coop Suisse, pour bâtir une nouvelle structure baptisée Core, on imaginait bien que le partenariat commercial entre Leclerc et Conad ne tiendrait pas longtemps. Il permettait à cette dernière d’utiliser l’enseigne Leclerc sur ses hypers en Italie mais aussi de siéger dans certaines des instances du groupement de commerçants Français.

CONAD S'ALLIE À FINIPER

La signature, annoncée hier 25 septembre, d'un partenariat aux achats entre Conad et le groupe italien Finiper semble marquer la fin définitive d'un accord qu’aucun des deux acteurs ne souhaite commenter ou confirmer. En s'alliant avec ce spécialiste des hypermarchés - dont Carrefour avait un temps été actionnaire - qui exploite notamment l'enseigne Iper et détient environ 2,8% de parts de marché dans la péninsule, Conad officialise pourtant un divorce d'avec Leclerc qui ne faisait plus guère de doute pour les observateurs sur place. La coopérative trouve ainsi une solution pour la trentaine d’hypermarchés Conad qui arborent l’enseigne Leclerc dans la botte et vont devoir être rebaptisés avant la fin de l’année, Conad perdant l’usage de l’enseigne et de la marque dans la Péninsule.

Un nouvel allié italien pour Leclerc dans Coopernic ?

Ce divorce donne aussi les coudées franches à Leclerc pour convaincre un autre partenaire italien de le rejoindre dans le nouveau Coopernic dont la composition pourrait être annoncée dans les prochains jours selon nos informations. Le tout dans un marché italien très dispersé qui commence à peine à se consolider à l’image du récent rachat par Carrefour des supermarchés Billa (propriétés de Rewe, encore lui !). Dans une récente étude sur la distribution alimentaire italienne, Morgan Stanley, distinguait sur la base de données Nielsen plus d'une dizaine d’acteurs significatifs dans le pays, comme le montre le graphique qui suit.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations