Leclerc et le Drive, grands gagnants du Référenseigne 2011, Carrefour grand perdant

|

La 16ème édition du Référenseigne Expert de Kantar, une étude de référence sur les enseignes alimentaires en France, confirme la percée de E. Leclerc et surtout du format du Drive cette année, avec près 1,2 millions de ménages qui ont fréquenté ces nouveaux magasins entrepôts où l'on se fait livrer dans le coffre de sa voiture ses courses préalablement commandées sur le Net. Carrefour, qui a tardé à se lancer dans le drive, peine.

leclerc Drive

Pour la société de panel Kantar qui a réalisé l'étude, les clients des magasins-drive (Leclerc Drive, Auchan Drive, ect.) constituent le gros des effectifs d'une nouvelle frange de consommateurs appelés les Digital Shoppers. En effet, 1 150 000 ménages ont fréquenté au moins une fois dans l'année ces nouveaux commerces, quand 150 000 ont préféré le retrait en magasin et 750 000 la livraison à domicile. Sachant que moins de 10 % des clients utilisent 2 ou 3 systèmes.

 

Conséquence de cet engouement, la part de marché (PDM) valeur du Drive connaît une croissance très rapide : 1,2 % en juin 2011 contre à peine 0,5 % des ventes de produits alimentaires (PGC + frais LS) il y a un an ! Le format a déjà dépassé le commerce en ligne de produits de grande consommation (avec livraison à domicile) pourtant installé depuis plus longtemps. Et les deux enseignes qui gagnent des parts de marché en 2011 sont aussi celles qui détiennent le nombre le plus conséquent de Drive : E.Leclerc et Auchan. Le premier a réussi à atteindre les 100 unités cette année et 30 % du demi point de PDM qu'il a gagné sur la période (à 17,3%) repose sur les ventes de ses drives. Quant à Auchan (+ 0,2 pt de PDM en 2011 pour atteindre 8.7%), 76% de sa croissancerepose sur ses drives.

 

Au-delà de ce phénomène des Drives, Kantar souligne aussi la progression de Système U qui  pèse 9.1 % des dépenses en France et dont la capacité à fidéliser des clients impressionne. Carrefour, en revanche, connait de grosses difficultés selon Kantar. L’enseigne perd beaucoup de clients (presque 1 million sur l’année) et fidélise moins bien ses clients les plus réguliers, ce qui explique le recul de 0,3 point de sa part de marché en 2011. La concurrence des Drive des autres enseignes jouerait un rôle non négligeable dans ce recul sachant que les « jeunes familles urbaines et pressées » (les clients du Drive) sont nombreuses dans la clientèle Carrefour. De quoi justifier l'annonce récente de l'enseigne de créer plusieurs dizaines de Drive d’ici la fin d’année.

 

Cliquez ici pour visualiser le tableau complet des parts de marché des principales enseignes sur un an arrêté au 10 juillet.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message