Leclerc prend la défense du directeur du Carrefour de Rosny 2

|

Le patron des centres E. Leclerc a pris la défense hier sur son blog michel-edouard-leclerc.com) du directeur de Carrefour de Rosny 2 qui a limité l'accès des mineurs à son magasin, dénonçant l'hypocrisie des critiques.


Reconnaissant que la mesure d'interdiction du magasin aux mineurs non accompagnés était « malencontreuse » et « maladroite », Michel-Edouard Leclerc s'est néanmoins vigoureusement insurgé sur son blog contre « la tartuferie dans la surenchère de dénonciation de ce directeur de Carrefour »

Comme le souligne celui qui pilote le réseau Leclerc, sur le terrain ces questions sont très délicates à gérer : « Que peut faire concrètement un directeur de magasin dans une telle situation. Quelle est l'alternative, que peut-on lui suggérer !, interpelle MEL. Quand, dans un magasin ou n'importe quel lieu ouvert au public, des clients se sentent menacés...que des petits malfrats considèrent l'hyper comme un terrain de chasse...qu'ils déciment les rayons et provoquent les clients ou les salariés...sans que les policiers ne daignent plus se déplacer, ni même recevoir les plaintes...que faut-il faire ? Hein ? Vous dites quoi ? »

Et de poursuivre par une violente attaque contre l'hypocrisie ambiante : « Au moment même où à l'UMP comme dans le camp socialiste, on ose parler de la présence de policiers à l'école et d'éducation militaire, comment peut-on encore chercher des poux aux types qui ont accepté d'investir, à la demande des élus, dans des cités où toute autorité s'est fait la malle depuis longtemps. »
JP
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations