Leclerc prévoit d'ouvrir des magasins de jouets dans ses galeries commerciales [Exclusif]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon des sources concordantes, Leclerc ouvrirait dès 2016 des magasins de jouets dans ses galeries commerciales. Au total, plus de 160 emplacements auraient été identifiés pour intégrer une offre spécialiste de jouets d'ici cinq ans. Interrogé par LSA, Leclerc confirme son projet de nouveau concept de magasins dans le jouet.

Selon nos informations, Leclerc ouvrirait dès 2016 des magasins de jouets dans ses galeries commerciales.
Selon nos informations, Leclerc ouvrirait dès 2016 des magasins de jouets dans ses galeries commerciales.© Laetitia Duarte / LSA

Invité à jouer le rédacteur en chef de LSA à l'occasion de notre numéro spécial du 25 juin 2015, Michel-Edouard Leclerc avait déjà évoqué l'idée d'ouvrir des boutiques spécialisées sur certaines catégories non-alimentaires comme le jouet : "Leclerc a clairement choisi d’être spécialiste de l’alimentaire. Il nous reste donc à savoir quels sont les autres marchés dans lesquels nous pourrions nous spécialiser. Nous avons défini sept segments de marché pour le non-alimentaire et nous planchons actuellement pour savoir lesquels resteront à l’intérieur des hypers et lesquels en sortiront. Il n’est, par exemple, pas impossible qu’un jour, le jouet soit dans nos galeries, à l’image de nos « Espace culturel » aujourd’hui.

Cinq magasins pourraient ouvrir dès début 2016

Le projet semble en bonne voie de concrétisation : si Leclerc a confirmé à LSA travailler actuellement à un concept dans le jouet, le groupement s'est refusé à tout autre commentaire. En l'état de nos informations, le concept aurait déjà été testé avec succès dans un magasin de l'enseigne en Saône-et-Loire. "L'idée serait de proposer des boutiques spécialisées, comme Leclerc le fait déjà en bricolage notamment, implantées dans les galeries des centres Leclerc et proposant, sur environ 800m², une offre large de jouets. Le magasin alimentaire ne conservant que les blockbusters ou en saisonnier", croit savoir un acteur du marché du jouet. 

Cinq magasins pourraient ouvrir dès le début 2016 pour atteindre une douzaine de points de vente en fin d'année. Au total, 166 emplacements auraient été identifiés comme pouvant accueillir une offre de jouets au cours des cinq prochaines années. Un deuxième magasin est déjà en passe d'ouvrir dans l'Allier

Concurrence accrue

Chez les concurrents, la nouvelle est fortement commentée : "l'arrivée de Leclerc sur le créneau des spécialistes ? Bienvenue mais c'est maintenant que les choses vont devenir plus ardues : jusqu'à présent Leclerc n'a eu que la part du gâteau la plus facile sur le marché du jouet vu que ses magasins s'y intéressaient surtout pendant la saison de Noël, en novembre et décembre. Maintenant, il leur faudra faire vivre leur offre de jouets aussi hors saison. Ils devront mettre en place une organisation, une offre et des équipes bien spécifiques car ce n'est pas du tout le même métier", analyse un distributeur spécialiste. 

Un point de vue partagé par un fabricant : "il faudra réussir à faire vivre les magasins toute l'année et travailler à une bonne mise en avant des marques et des gammes. Mais Leclerc a les moyens de le faire... et vu le maillage géographique de ses magasins, il en a aussi le potentiel."

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA