Marchés

Leclerc s’engage à supprimer les emballages cancérigènes en 2017

|

Michel-Edouard Leclerc vient d’annoncer sur son blog la fin des emballages cancérigènes en 2017. 47 références seraient concernées.

Leclerc supprime ses emballages cancérigènes en 2017
Leclerc supprime ses emballages cancérigènes en 2017

En discussion depuis plusieurs mois avec l’ONG Foodwatch, Michel-Edouard Leclerc a pris le problème des emballages potentiellement cancérigènes au sérieux et a décidé un plan d’action. Les MDD E. Leclerc sont mises sur le marché par la Scamark. Fin 2015, cette dernière avait mené une étude d’analyse de risques suite à l’interpellation de Foodwatch. Ainsi, durant le 1er semestre 2016, la Scamark a établi que 47 références seraient concernées. Déjà 23 ont été passées en carton vierge et 4 ont été supprimées pour des motifs commerciaux. Reste donc 20 références à traiter. Pour 14, la Scamark a négocié avec les emballeurs un programme de substitution avec une date limite de processus qui aboutira en juin 2017. Tous les légumes secs passeront en carton vierge dès le 1er trimestre 2017. Pour les 6 dernières (pizzas, crevettes et gambas surgelées), les cahiers des charges des emballeurs concernant les futures productions intègrent les nouvelles exigences.

Concernant les marques nationales, les fournisseurs se verront notifier la décision de Leclerc de ne plus proposer de références dont les emballages sont sensibles aux migrations des huiles minérales. Ces nouvelles mesures devront être complètement appliquées à compter de la campagne de négociations commerciales 2017-2018.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter