Leclerc So Ouest, un temple de l'alimentaire

|

Le dernier-né des centres E.Leclerc a fait le choix de l'alimentaire, des services et de la largeur de gamme avec un splendide espace marché et de jolies trouvailles d'aménagement.

So Ouest inauguration 1

Les commentateurs ont beaucoup glosé sur les technologies déployées par le « petit » dernier des centres E.Leclerc, inauguré le 18 octobre : un hyper de 8 000 m², situé au sous-sol du centre So Ouest, à l'entrée de Levallois-Perret, tout près de Neuilly et des beaux quartiers de l'ouest de Paris. Il est vrai que les fameuses étiquettes NFC (sans contact) qui couvrent les 45 000 références du magasin - première mondiale dans un hyper - et les 60 caisses, toutes équipées d'un système de cash management qui permettent aux hôtesses de ne plus manipuler l'argent liquide, leur ôtant « une grosse source de stress », ont de quoi réjouir les technophiles les plus endurcis. Mais c'est oublier que cet hypermarché est avant tout un formidable temple dédié à l'alimentation, peaufiné à l'extrême par son propriétaire et dirigeant David Thibault.

Avec ses équipes et son épouse, il a effet imaginé un immense food court inspiré du fameux magasin Eataly de New York, que le couple Thibault aurait rêvé d'implanter à Levallois. Ils ont conçu avec le cabinet d'architecture nantais Oréal une place de marché de 3 400 m² de produits frais et de rayons à services exceptionnelle. Un atelier « fraîche découpe » proposant 25 mètres de fruits et légumes précoupés avec cinq employés dédiés ; des pizzas maison élaborées devant le client, une cave d'affinage des fromages recouverte d'Inox avec une découpe des meules au laser, un corner caviar, une oenothèque de toute beauté... « Nous sommes entre l'hyper et le grand magasin parisien », explique David Thibault.

LES CHIFFRES

  • 8 000 m² de surface de vente
  • 3 400 m² pour le frais et les surgelés- 400 salariés
  • 150 M€ de CA attendus
  • 45 000 références et étiquettes NFC (15 000 renseignées)
  • 60 points d'encaissement (une vingtaine en LS)
  • Ouvert de 9 à 21 h sauf le dimanche

Une ode à la bonne chère

L'adhérent a poussé le détail jusqu'à faire fabriquer des faïences semblables à celles du métro parisien pour sa zone frais, à concevoir un mobilier unique et à imposer de très élégants carrelages 60 x 60 sur l'ensemble du magasin. « Les assurances refusaient la garantie décennale, nous les avons convaincues avec un nouveau mode de pose à double chape... » Autre première dans le groupement, David Thibault a installé dans la galerie un espace santé réunissant optique et parapharmacie, afin de créer un univers santé-beauté, auquel il aurait rêvé de joindre une parfumerie Une heure pour soi...

Mais le point culminant de cette ode à la bonne chère est sans conteste la cave à vins : un hommage à Bacchus - qui trône au fronton de cette boutique toute de noir et de jaune vêtue - aussi bien qu'aux porte-monnaie richement garnis de l'Ouest parisien. Trois oenologues, 1 400 références, dont 600 grands crus, tout Mouton Rothschild de 1945 à nos jours, une belle série de Romanée Conti, des exclusivités introuvables en GMS et, enfin, un entrepôt déporté où, avec le Leclerc de Clichy, le magasin fait vieillir 60 000 bouteilles achetées, pour la plupart, en primeur...

De la belle ouvrage qui devrait permettre au site de viser les 150 M€ de chiffre d'affaires. 50 M€  de plus que les deux magasins (Eiffel et Jean-Jaurès) auxquels ce Leclerc se substitue ! L'emplacement du précédent hyper à quelques centaines de mètres de là fait d'ailleurs l'objet d'âpres tractations avec des enseignes de bricolage qui souhaitent s'y installer. Un lieu où l'adhérent projette aussi d'implanter un drive. De quoi compléter pour un bon moment l'offre commerciale de Levallois.

LES PLUS

  • Une zone « marché » exceptionnelle, aussi bien par son offre que par ses services
  • La largeur des allées de circulation, le soin apporté à la décoration et au mobilier
  • La cave qui mérite à elle seule le détour

LES MOINS

  • L'espace multimédia un peu étroit
  • Le caractère un peu exclusif du magasin qui risque de nuire à son image prix, malgré quelques promos « canon ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2251

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous