Leclerc veut démocratiser la voiture électrique

|
Leclerc s’est déjà équipé d’une centaine de Zoé pour les déplacements de ses collaborateurs.
Leclerc s’est déjà équipé d’une centaine de Zoé pour les déplacements de ses collaborateurs.

Dans le cadre d'une rencontre « Face à la presse », organisée par le site 7pmAuto, à laquelle participait LSA, le président des centres E. Leclerc, qui y intervenait avec Carlos Tavares, DG délégué de Renault, a précisé ses projets pour la voiture électrique. Quelque 100 des 500 centres €.

Leclerc seront équipés de bornes de rechargement (environ 25 000 € par magasin) fin 2013 afin d'accueillir une flotte naissante de véhicules électriques, largement dominée par Renault, qui espère en vendre plus de 35 000 cette année. À terme, la totalité des centres devrait proposer des bornes, a indiqué Michel-Édouard Leclerc, qui réclame des mesures incitatives aux pouvoirs publics pour développer ces « véhicules propres et d'avenir » et, notamment, le maillage du territoire en bornes de rechargement.

« On en compte un peu plus de 5 000 aujourd'hui, il en faudrait 20 000 pour avoir un impact psychologique fort sur les Français », estime Carlos Tavares. D'où la proposition des centres €. Leclerc d'intégrer les coûts d'installation de ces bornes - aussi bien dans ses magasins que chez les particuliers - dans le dispositif des certificats d'économie d'énergie. Michel-Édouard Leclerc promet « une campagne publicitaire très prochainement pour lever l'inertie du gouvernement dans ce domaine ». L'enseigne peaufine en même temps, sans en dire plus, un nouveau service de location de véhicules électriques.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2276

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous