Leclerc veut des MDD responsables

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

74 % des fournisseurs de Marque Repère ont déjà signé des contrats de « progrès pour l'environnement ». Soit 392 sociétés et 567 industriels. C'est beaucoup, mais, pour Jean-Pierre Gontier, PDG de la Scamark, qui gère les marques propres de l'enseigne, insuffisant. Son objectif, pour 2009, est d'en convaincre 100 %. Les engagements sont larges, forts de onze thématiques majeures (consommation d'eau ou d'énergie, émissions dans l'air ou agriculture durable). Seul souci : de lourds investissements sont nécessaires. Notamment de la part des plus grosses structures, « celles que nous avons le plus de mal à convaincre », reconnaît Jean-Pierre Gontier. Pour autant, « la démarche doit être volontaire ». À partir du 20 octobre, Leclerc lancera une campagne de presse mettant en avant le bilan chiffré de cinq ans d'action : « 140 tonnes de rejets atmosphériques polluants évités » ou « 23 millions de kWh d'électricité économisés ». Le tout relayé par le site www.marquerepere.com

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2061

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA