Léger recul des ventes du commerce de détail en juillet

|

Selon la Banque de France, les ventes du commerce de détail marquent un léger repli en juillet par rapport au mois précédent. L’alimentaire est en hausse, les produits manufacturés en baisse. Retrouvez le détail par secteurs et circuits en chiffres et graphiques.

Parmi les articles les plus en repli en juillet 2021 par rapport au mois précédent, les vélos. Un marché par ailleurs en plein boom.
Parmi les articles les plus en repli en juillet 2021 par rapport au mois précédent, les vélos. Un marché par ailleurs en plein boom.

Selon les statistiques publiées par la Banque de France ce 17 août, après les fortes hausses de mai et juin, les ventes du commerce de détail en volume s'inscrivent en juillet en léger repli en comparaison du mois précédent, de -0,5 % (données cvs-cjo). Les ventes de produits alimentaires croissent sur un mois (+1,2 %) mais celles de produits manufacturés diminuent (-3,4 %).

Les cycles et le sport en fort recul

Ce sont des produits de confort et de loisir qui échappent à cette baisse mensuelle, en particulier la parfumerie-hygiène (+12,7 %), les jeux et jouets (+9,3 %) et l'horlogerie-bijouterie (+5,2 %). À l'opposé, les plus fortes baisses concernent les cycles et motocycles (-14,1 %), la chaussure (-12,8 %) et le matériel de sport (-12,6 %).



Par circuit de distribution, les ventes de la grande distribution sont stables (0,2 %), dans une moindre mesure que celles du petit commerce (-4,4 %). Les données définitives de la vente à distance ne sont pas encore disponibles pour le mois de juillet. Cependant elle était en baisse sur un an en juin de -4,7 %, après -10,7 % en mai, mais restait très au-dessus de son niveau d'avant crise.

 

Petit rappel utile, la banque de France souligne que l'évolution des ventes du commerce de détail ne reflète pas celle de la consommation totale des ménages, celle-ci comprenant aussi d'autres postes tels que la santé, l'éducation et les loyers.
 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter