Léger recul la consommation alimentaire hors domicile en 2015

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le Gira vient de publier son étude annuelle restauration 2015, d’où il ressort que le marché est en léger recul de -0,15% comme en 2014.

En 2015, le marché de la Consommation Alimentaire Hors Domicile représente 84,9 milliards d'euros, selon l’étude restauration 2015 que le Gira vient de publier et de mettre en vente, soit un recul de -0,15% par rapport à 2014. Une baisse d'activité dans la ligne de celle constatée en 2014 qui était de -0,11% par rapport à 2013. La restauration commerciale de son côté baisse plus fortement, avec un recul de -0,79%.

Moins de 16 euros pour près de 9 repas sur 10

" La restauration achetée hors domicile, consommée hors ou intra domicile, progresse fortement en volume. Cependant, les circuits traditionnels et les acteurs historiques ne sont plus les seuls à en profiter et à se partager ce marché de près de 85 milliards d'euros. La restauration commerciale continue à perdre du terrain face aux nouveaux circuits de distribution et compte tenu de son poids dans la CAHD, elle contribue au recul global pour la deuxième année consécutive." déclare Bernard Boutboul, directeur général de Gira Conseil. La dépense moyenne, qui avait fortement augmenté il y a 5 ans, n'a cessé depuis de décroitre d'année en année précise le Gira dans un communiqué. Elle est aujourd'hui revenue au niveau de celle de 2009. Néanmoins, on constate qu'en 12 ans, la part des repas à moins de 16€ est passée de 75% en 2004 à 88% aujourd'hui.

Plus de petits réseaux innovants

Les chaines sont actuellement en recul, leur CA moyen étant en baisse, mais on observe des petits réseaux émergents qui commencent à prendre des parts de marché. En effet, les réseaux de moins de 50 établissements étaient 90 en 2008 alors qu'on en compte 166 en 2015. Gira Conseil observe également l'apparition d'une nouvelle génération d'entrepreneurs depuis quelques années, aussi bien en Vente au Comptoir qu'en Service à Table. Innovateurs, ces restaurateurs ont des stratégies bien particulières qui se détachent des codes classiques et modifient le modèle économique des restaurants, indiquent encore les auteurs de l'étude.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA