Légère croissance des ventes en France pour la Fnac au premier semestre

|

La Fnac a publié ce 30 juillet ses résultats pour le 1er semestre. La croissance des ventes en France est de +0,4% à magasins comparables malgré des marchés moins favorables au 2nd trimestre.

Ces résultats démontrent "une nouvelle fois la force de notre enseigne", indique Alexandre Bompard, Président-Directeur Général de Groupe Fnac.
Ces résultats démontrent "une nouvelle fois la force de notre enseigne", indique Alexandre Bompard, Président-Directeur Général de Groupe Fnac.© DR

Selon le communiqué publié par le groupe ce 30 juillet, le résultat net au 1er semestre 2015 de la Fnac apparaît comme stable et le résultat opérationnel courant en légère baisse de -4 m€ compensé par une réduction des charges non courantes. La hausse de la trésorerie nette est de 60 m€ au 30 juin 2015 par rapport au 30 juin 2014. Alexandre Bompard, Président-Directeur Général de Groupe Fnac indique que : « Le Groupe Fnac affiche au 1er semestre 2015 des résultats qui confirment la solidité de son modèle. La croissance des ventes en France avec un taux de marge brute stabilisé, dans des marchés difficiles caractérisés par une forte intensité promotionnelle, démontre une nouvelle fois la force de notre enseigne. Ces résultats sont notamment dus à la contribution positive des leviers de transformation : croissance soutenue du canal internet, forte progression des ventes omnicanales, augmentation du poids des nouvelles familles de produits, poursuite de l’expansion sur les nouveaux formats. »

 

Dans le détail, le groupe précise que la France affiche une baisse de -1,3% des ventes à magasins comparables au 2nd trimestre dans un contexte de consommation peu vigoureux. Les marchés en livre et en électronique grand public ont notamment été moins favorables. Par ailleurs, le calendaire a été négatif sur la période mai-juin et les conditions météorologiques défavorables au trafic en magasins en avril. Sur l’ensemble du semestre, l’évolution des ventes en France est positive, en croissance de 0,4% à magasins comparables. La part de marché a continué à progresser.

Dynamisme du canal internet

La croissance du canal internet est restée très dynamique au 2nd trimestre, en particulier en France. Sur l’ensemble du semestre, le canal internet affiche une croissance à deux chiffres en France et sur l’ensemble du Groupe. La contribution des marketplaces au volume d’affaires est en augmentation, elle atteint 17% du volume d’affaires internet au 1er semestre.

Les ventes omnicanales continuent à progresser très fortement. Elles ont représenté en 44,5% des commandes de Fnac.com au 1er semestre 2015 contre 30% au 1er semestre 2014. Le déploiement des fonctionnalités omnicanales se poursuit à l’international avec l’introduction du « click & mag » en Espagne à la fin du 2nd trimestre, et l’introduction prochaine du relais colis magasin en Belgique.

Succès des nouvelles familles de produits

Enfin le poids des nouvelles familles de produits dans le chiffre d’affaires a continué à augmenter, en dépit d’une base de comparaison plus élevée sur la téléphonie (déploiement des espaces téléphonie en France à la fin du 1er trimestre 2014). Les nouvelles familles de produits ont représenté 14,6% du chiffre d’affaires au 2nd trimestre 2015 contre 13,1% au 1er trimestre 2015 et 10,9% sur l’ensemble de l’année 2014. Cette évolution confirme le succès de la stratégie de renouvellement de l’offre du Groupe et la capacité de la Fnac à se positionner rapidement sur des catégories en croissance et à fort potentiel.

Le Groupe entend poursuivre ses gains de parts de marché dans un environnement de consommation qui reste incertain sur le reste de l’année. Il confirme son objectif qui vise à générer 30 à 40 millions d’euros d’économies de coûts en 2015 via son plan d’amélioration de l’efficacité opérationnelle et poursuivra également ses initiatives visant à maximiser la génération de trésorerie. A plus long terme, la Fnac confirme son objectif d’un taux de rentabilité opérationnelle courante supérieur à 3%.

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations