Marchés

Lejaby serait repris par une société britannique

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le fabricant de lingerie, placé en redressement judiciaire, a fait l'objet d'une offre proposant de conserver 220 des 450 salariés, a indiqué jeudi la direction de Lejaby, confirmant une information du site internet des Echos.

Pacific Junction Corporation, une société de droit britannique qui agit pour le compte d'une société française en cours de construction, propose la reprise du site d'Yssingeaux (Haute-Loire) et de ses 97 salariés, et de garder également 123 autres salariés, soit un total de 220 salariés sur 450.Cette offre, déposée au-delà de la date limite du 30 novembre fixée par le tribunal de commerce, est soumise à la recevabilité du juge commissaire, a précisé la direction de Lejaby. Seul Abcia, un fonds d'investissement grenoblois, s'était manifesté comme candidat au rachat de Lejaby dans le délai imparti, proposant de conserver 135 salariés. Le Tribunal de commerce de Lyon, va examiner les offres d'ici le 22 décembre.Lejaby, dont le siège se situe à Rillieux-la-Pape, est la propriété du groupe autrichien Palmers depuis 2008. L'entreprise, qui a enregistré une perte de 2,7 millions d'euros sur l'exercice 2010/2011, est confrontée à de graves problèmes de trésorerie. Après la fermeture de trois de ses quatre sites de production en France fin 2010, accompagnée d'un plan social pour environ 200 salariés, le fabricant de lingerie a délocalisé une partie de sa production vers le Maghreb pour s'aligner sur la concurrence.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA