Marchés

Lenovo s'interroge sur le poids de Blackberry

|

Le groupe informatique Lenovo, intéressé par le groupe canadien en difficulté Research in Motion (RIM), veut d'abord mesurer le poids du fabricant du Blackberry avant de se décider à le racheter ou pas, déclare lundi dans une interview aux Echos son patron Yang Yuanqing.

Blackberry Z10

Achètera, achètera pas... Alors que les rumeurs enflent autours de l'éventuel rachat de Blackberry par RIM, son Pdg est revenu sur la position du groupe chinois d'informatique. Et elle est pour l'heure à l'observation.

L'acquisition de Blackberry "pourrait éventuellement avoir du sens", répond Yang Yuanqing quand on lui demande si Lenovo peut croître dans le marché des smartphones en rachetant par exemple le groupe canadien.

"Mais je dois d'abord bien analyser le marché et comprendre quel est le poids exact de cette entreprise", ajoute-t-il sans davantage de détails.

Fin janvier, un autre dirigeant du deuxième producteur mondial d'ordinateurs avait officialisé l'intérêt de Lenovo pour Research in Motion. Cette marque d'intérêt avait fait bondir l'action du groupe jusque-là en berne, lui permettant de retrouver ses niveaux de novembre 2011.

Depuis que Research in Motion connaît des difficultés, les marchés bruissent de rumeurs sur une éventuelle reprise du groupe par un autre géant du secteur ou une cession de certains de ses actifs.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message