Lens, ville phare du Bassin minier

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec trois pôles dont le leader Auchan à Noyelles-Godault, l'agglomération lensoise est richement dotée. Le centre-ville attend toujours Virgin ou la Fnac.

Bastion socialiste, sang et or aux couleurs de son équipe de foot, Lens compte trois centres commerciaux pour une zone de 320 000 habitants où le taux de chômage atteint encore 17,8 %. À l'est, étendant son emprise jusqu'au Douaisis et l'Artois, le pôle de Noyelles-Godault est leader incontesté. Avec « le plus grand Auchan du monde » (18 144 m2, CA : 1,5 MrdF, 229 MEUR) et 23 spécialistes (Castorama, Décathlon ), il figure parmi les trois premiers de la région. L'arrivée récente du multiplex Gaumont et de restaurants renforce son attractivité favorisée par de nouveaux accès routiers. Et il existe un projet d'extension portant sur environ 14 000 m2 (LSA n°1663), qui « fait l'objet d'un recours en CNEC dont on attend le résultat à la rentrée », s'impatiente David Segard, responsable d'Immochan Nord. Plus proches de Lens, les deux hypers concurrents réalisent, ensemble, le même chiffre d'affaires qu'Auchan, seul. À Liévin, Carrefour (10 314 m2) ne compte que 9 moyennes surfaces alentours (Norauto, Brico Dépôt ) sans locomotive pour les produits blancs et bruns. De plus, malgré une rénovation-extension en 1995, cet ancien Rond Point, à la façade vieillissante, est pénalisé par un parking archaïque et une rocade scindant le site en deux. À Vendin-le-Vieil, le centre Lens 2 propose une offre bien plus attrayante comparable à celle de Noyelles-Godault. Autour d'un Cora (13 917 m2) accolé à Conforama, les clients trouvent 25 moyennes surfaces spécialisées, dont But, Boulanger, Leroy Merlin, Darty et Décathlon. Si la CDEC a refusé l'extension à 10 000 m2 du Leroy Merlin, ce site a bénéficié il y a peu d'une rénovation de ses voies d'accès. Cora, refait en 1996, ne peut pourtant rivaliser avec Auchan et il lui faudrait dynamiser une galerie marchande qui reste son point faible. Face à ce trio complété par 50 supermarchés et 32 hard-discounters, « le centre de Lens reste attractif avec un stationnement gratuit et des enseignes nationales et locales, notamment en équipement de la personne », insistent Florence Debonne et Dominique Lourme de la CCI. Selon eux, l'agglomération est arrivée à maturité, d'où les refus de la CDEC pour la plupart des projets de périphérie. Seul manque du centre-ville : une grande enseigne de disques. Avis aux amateurs.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1684

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA