Léo TechMaker, un jeune geek très influent [10/15]

|

Dossier Cette semaine, LSA se penche sur les influenceurs, ces stars des réseaux sociaux à qui la grande consommation fait désormais les yeux doux pour promouvoir des produits, redorer sa marque et rajeunir sa cible. Nous continuons notre série de portraits avec Léo Locurcio, alias Léo TechMaker, qui décrypte de l’actualité tech à ses abonnés sur YouTube.   

Le Troyen Léo Locurcio, 26 ans, est un geek pédagogue qui décrypte l’actualité tech. Il teste aussi les produits, comme ici de nouveaux smartphones pliables.
Le Troyen Léo Locurcio, 26 ans, est un geek pédagogue qui décrypte l’actualité tech. Il teste aussi les produits, comme ici de nouveaux smartphones pliables.© © Instagram/Leo Techmaker

Cheveux en pétard, tee-shirt siglé de la Nasa : Léo TechMaker est un geek. Mais il maîtrise l’art de la rhétorique. La spécialité de ce créateur de contenus de 26 ans, qui compte près de 650 000 abonnés sur sa chaîne YouTube, où il poste deux vidéos par semaine. Le décryptage de l’actualité tech. Appareil pour contrôler son PC par la pensée, derniers smartphones… Il teste aussi une foule de produits. C’est enfin un Géo Trouvetou de l’informatique, qui explique comment bricoler sa propre ampoule connectée pour 10 €. « C’est grâce à une vidéo de do-it-yourself que je me suis fait connaître, neuf mois après le lancement de ma chaîne YouTube en février 2016 : j’y expliquais comment transformer un micro-ordinateur en console. Elle a été visionnée 200 000 fois en une semaine », se souvient cet insatiable curieux, dont les contenus didactiques sont accessibles au grand public.

Branché 24 heures sur 24 sur une vingtaine de sites tech, le Troyen Léo Locurcio, alias Léo TechMaker, est un grand consommateur de vidéos YouTube. Il a visionné pas moins de trente-cinq heures d’images la semaine précédant cette interview. Il y suit les posts du Canadien Linus Tech Tips et ses 13,7 millions d’abonnés. « Avec son équipe, il crée 15 vidéos de qualité par semaine. J’en suis loin. Un post simple représente huit heures de travail, mais cela peut monter jusqu’à cinquante ou cent heures pour des contenus complexes », souligne ce bûcheur, qui réalise et monte seul 75 % de ses publications. Il adapte ses contenus au public : sur sa chaîne TikTok, il publie des vidéos brèves, synthétisant en trente secondes à une minute ses posts YouTube de onze à quinze minutes.

Pas d’échelle tarifaire

Passionné par les ordinateurs depuis l’enfance, il passait des heures à pianoter sur le PC de son père. Ce petit génie des nouvelles technologies a lancé sa chaîne YouTube avant même d’avoir fini ses études. « J’étais en quatrième année de master d’ingénierie informatique chez Supinfo », se remémore-t-il. L’influenceur n’a jamais travaillé en entreprise : « J’ai fait quelques stages… qui m’ont donné envie d’être mon propre patron ! » Léo TechMaker vit de son activité depuis sa sortie de l’école. Il préfère travailler sans agent et gérer ses relations avec les marques. La difficulté : « Évaluer le juste prix, car il n’y a pas d’échelle tarifaire de référence dans ce business », répond ce pédagogue, qui vend aussi ses talents à des établissements d’enseignement supérieur, dont il forme les élèves au montage vidéo. 

EN CHIFFRES* 

Léo TechMaker, c'est : 
52.300 abonnés sur Instagram 
649.000 sur YouTube 
320.700 sur TikTok 
 
* Les chiffres sont arrêtés au 20 septembre 2021.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2668

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message