Leroy Merlin se dope à l'énergie positive

|

Le 9 décembre, l'enseigne de bricolage a ouvert son premier magasin à énergie positive à Valence. Les services proposés aux clients et la gestion du personnel se veulent, eux aussi, durables.

- 5 800 m2 de cellules photovoltaïques placées sur la toiture, qui produisent 115 % des besoins électriques du site. - 25 000 m2 d'espaces verts, qui respectent la biodiversité, soit 35 % du site. - 1 bassin de 9 600 m2, qui récupère les eaux du parking et les restitue dans le sol.
Le nombre de produits durables, sur les 60 000 références du magasin.
Le nombre de produits verts à prix « engagés », soit 15 à 20 % moins chers que le marché.
La part d'investissement supplémentaire pour construire ce magasin à énergie positive par rapport à un point de vente classique.

Tout a été pensé, adapté et mis en oeuvre pour faire de ce magasin un exemple sur le plan environnemental : le bâtiment lui-même, bien sûr, mais aussi l'ensemble du site, la méthode d'embauche, la formation des salariés. De l'éclairage à la ventilation en passant par le chauffage, la récupération d'eau ou les appareils de manutention tous électriques, la première enseigne de bricolage est allée au bout de sa démarche et pourrait devenir l'enseigne la plus verte.

Avec ce magasin de 14 000 m2 à Valence (Drôme), Leroy Merlin inaugure son premier point de vente à énergie positive : il produit plus d'énergie qu'un magasin de taille comparable n'en consomme dans des conditions habituelles d'exploitation. De par sa conception, le bâtiment remplit les exigences de la réglementation énergétique de la loi issue du Grenelle de l'environnement, dont l'application n'est prévue qu'en 2020 !

Entre autres dispositifs choisis pour équiper le magasin, chaque source d'éclairage a été étudiée pour apporter une réponse plus économique. Les tubes fluorescents consomment jusqu'à cinq fois mois que l'incandescence, tout en durant douze à quinze fois plus longtemps. Dans le rayon déco, les luminaires proposés aux clients fonctionnent en 49 W, au lieu des habituels 80 W, d'où une diminution des dépenses de plus de 37 %. De plus, l'enseigne surmontant la façade du magasin fonctionne avec des ampoules leds, divisant la consommation par cinq. Toutes les enseignes Leroy Merlin vont adopter ce système. Enfin, des cellules captent la luminosité extérieure pour adapter l'éclairage intérieur.

Une formation adaptée

Pour autant, l'enseigne n'a pas limité son investissement environnemental à une panoplie certes complète, mais purement technique. « Ce magasin est unique par sa conception, mais aussi par ce que nous avons voulu faire avec nos collaborateurs et pour les clients », précise avec enthousiasme Philippe Delomier, directeur du magasin. L'enseigne a signé une convention de partenariat avec la région. Près de 80 % des salariés sur les 110 de l'équipe ont été recrutés localement. Comme de coutume, l'enseigne a misé sur la diversité des profils, privilégiant, pour certains postes - une embauche sur cinq -, des personnalités plutôt que des compétences sans faille. Afin d'assurer le succès de ce Leroy Merlin nouvelle génération, le distributeur a créé une formation spécifique. Pendant cinq mois, 20 personnes vont apprendre à devenir des écovendeurs.

Pour que ce magasin vert ne soit pas qu'un joli laboratoire à essais, l'enseigne du groupe Adeo entend mettre son offre et ses services à la portée du plus grand nombre. « Nous souhaitons que ce magasin soit aussi celui de l'économie, car nous avons la volonté de démocratiser les produits destinés à l'habitat durable », souligne Yannick Lecoanet, directeur régional Rhône-Alpes-Centre. Début 2010, ce magasin - comme tous les Leroy Merlin de France - lancera son concept de « prix engagés », 100 produits verts permanents de l'assortiment vendus 15 à 20 % moins chers que les prix du marché.

Traditionnellement peu loquace quant à ses projets, Leroy Merlin ne l'est pas plus à propos du nombre de magasins qui reproduiront ce modèle. Tout juste sait-on que 17 d'entre eux seront rénovés en 2010, et que certains pourraient intégrer tout ou partie du concept initié à Valence.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2117

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous