Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Les 10 chiffres clés des vins de Provence AOP

|

La Provence, historiquement première région en France productrice de vins rosés AOP, fournit 39% de la production nationale de vins de cette couleur et 6% des vins rosés du monde. Voici les chiffres clés de cette région viticole, selon les données du CIVP (Comité Interprofessionnel des vins de Provence) : nombre de magnums vendus en GD, ventes à l'export, la production de chacune des trois appellations, etc.      

La Provence produit trois vins rosés en AOP : côtes de Provence, coteaux varois en Provence et coteaux d'Aix en Provence.
La Provence produit trois vins rosés en AOP : côtes de Provence, coteaux varois en Provence et coteaux d'Aix en Provence.© CIVP

1/ 174 millions de bouteilles en 2015, la production annuelle de vins de Provence AOP, soit encore 1,308 million d’hectolitres des 3 AOP : côtes de Provence, coteaux d’Aix en Provence, coteaux varois en Provence.

2/ 26 130 hectares : la superficie du vignoble qui s’étend sur 3 départements : le Var, les Bouches du Rhône et les Alpes Maritimes.

3/582 producteurs dont 521 caves particulières, 61 caves coopératives et 42 sociétés de négoce.

4/ 88,5% des vins AOP de Provence sont rosés (154 millions de bouteilles), 8% sont rouges (14 millions de cols) et 3,5% sont blancs (6 millions de cols).

5/ 35% de ces vins sont vendus en GD, 4% en hard-discount : ces pourcentages tendent à diminuer année après année au profit de l’export.

6/ +287% : le bond des exportations des vins de Provence entre 2005 (8 millions de bouteilles) et 2015 (31 millions de bouteilles).

7/ 4,62 € : le prix moyen d’un côtes de Provence en 2015 ; 3,8 €, le prix moyen d’un coteaux d’Aix-en-Provence et 3,71 € pour un coteaux varois en Provence.

8/ 4 grammes de sucre résiduel par litre : les rosés de Provence sont des vins secs. A titre de comparaison, les Anjou et Carbernet d’Anjou, des rosés de Loire, contiennent, selon leur décret, entre 7 et 10 grammes de sucre au litre.

9/ 66% des restaurants français proposaient en 2015 un rosé de Provence, un pourcentage qui fait de cette région la première origine de vin présente en CHR, suivie par Bordeaux (64% des restaurants) et la Vallée du Rhône (59%).

10/ 245 000 magnums d'AOP Provence vendus en GMS en 2015.

Les côtes de Provence en bref

  • Superficie : 19510 hectares
  • Production : 962 000 hectolitres ou 128 millions de bouteilles dont 90% de rosés, 7% de rouges et 3% de blancs.
  • Rendement moyen : 49 hectolitres/hectare
  • 4 dénominations de terroir : côtes de Provence Sainte-Victoire ; côtes de Porvence Fréjus ; côtes de Provence La Londe et côtes de Provence Pierrefeu.

Les coteaux d’Aix en Provence en bref

  • Superficie : 4 020 hectares
  • Production : 215 000 hectolitres ou 29 millions de bouteilles dont 82% en rosés, 13% en rouge et 5% en blancs.
  • Rendement moyen : 54 hl/hectare.

Les coteaux varois en Provence en bref

  • Superficie : 2 600 hectares
  • Production : 131 000 hectolitres ou 17 millions de cols dont 89% de rosés, 8% de rouges et 3% de blancs.
  • Rendement moyen : 50 hl/hectare.

Source : CIVP/FranceAgrimer

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message