Les 10 chiffres clés des vins de Provence AOP

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Provence, historiquement première région en France productrice de vins rosés AOP, fournit 39% de la production nationale de vins de cette couleur et 6% des vins rosés du monde. Voici les chiffres clés de cette région viticole, selon les données du CIVP (Comité Interprofessionnel des vins de Provence) : nombre de magnums vendus en GD, ventes à l'export, la production de chacune des trois appellations, etc.      

La Provence produit trois vins rosés en AOP : côtes de Provence, coteaux varois en Provence et coteaux d'Aix en Provence.
La Provence produit trois vins rosés en AOP : côtes de Provence, coteaux varois en Provence et coteaux d'Aix en Provence.© CIVP

1/ 174 millions de bouteilles en 2015, la production annuelle de vins de Provence AOP, soit encore 1,308 million d’hectolitres des 3 AOP : côtes de Provence, coteaux d’Aix en Provence, coteaux varois en Provence.

2/ 26 130 hectares : la superficie du vignoble qui s’étend sur 3 départements : le Var, les Bouches du Rhône et les Alpes Maritimes.

3/582 producteurs dont 521 caves particulières, 61 caves coopératives et 42 sociétés de négoce.

4/ 88,5% des vins AOP de Provence sont rosés (154 millions de bouteilles), 8% sont rouges (14 millions de cols) et 3,5% sont blancs (6 millions de cols).

5/ 35% de ces vins sont vendus en GD, 4% en hard-discount : ces pourcentages tendent à diminuer année après année au profit de l’export.

6/ +287% : le bond des exportations des vins de Provence entre 2005 (8 millions de bouteilles) et 2015 (31 millions de bouteilles).

7/ 4,62 € : le prix moyen d’un côtes de Provence en 2015 ; 3,8 €, le prix moyen d’un coteaux d’Aix-en-Provence et 3,71 € pour un coteaux varois en Provence.

8/ 4 grammes de sucre résiduel par litre : les rosés de Provence sont des vins secs. A titre de comparaison, les Anjou et Carbernet d’Anjou, des rosés de Loire, contiennent, selon leur décret, entre 7 et 10 grammes de sucre au litre.

9/ 66% des restaurants français proposaient en 2015 un rosé de Provence, un pourcentage qui fait de cette région la première origine de vin présente en CHR, suivie par Bordeaux (64% des restaurants) et la Vallée du Rhône (59%).

10/ 245 000 magnums d'AOP Provence vendus en GMS en 2015.

Les côtes de Provence en bref

  • Superficie : 19510 hectares
  • Production : 962 000 hectolitres ou 128 millions de bouteilles dont 90% de rosés, 7% de rouges et 3% de blancs.
  • Rendement moyen : 49 hectolitres/hectare
  • 4 dénominations de terroir : côtes de Provence Sainte-Victoire ; côtes de Porvence Fréjus ; côtes de Provence La Londe et côtes de Provence Pierrefeu.

Les coteaux d’Aix en Provence en bref

  • Superficie : 4 020 hectares
  • Production : 215 000 hectolitres ou 29 millions de bouteilles dont 82% en rosés, 13% en rouge et 5% en blancs.
  • Rendement moyen : 54 hl/hectare.

Les coteaux varois en Provence en bref

  • Superficie : 2 600 hectares
  • Production : 131 000 hectolitres ou 17 millions de cols dont 89% de rosés, 8% de rouges et 3% de blancs.
  • Rendement moyen : 50 hl/hectare.

Source : CIVP/FranceAgrimer

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA