Les 10 points clés du nouvel accord PME signé entre Leclerc et la FEEF

|

Dans une volonté de faciliter le travail avec les TPE et PME, Leclerc poursuit son accord avec la FEEF. Il propose, entre autres, des négociations commerciales bouclées plus rapidement, des délais de paiement réduits et une meilleure mise en avant en magasin.

Le distributeur et la fédération ont signé un nouvel accord destiné à faciliter le travail en commun, avec des mesures moins contraignantes et plus adaptés aux petites entreprises.
Le distributeur et la fédération ont signé un nouvel accord destiné à faciliter le travail en commun, avec des mesures moins contraignantes et plus adaptés aux petites entreprises.© Laetitia Duarte / LSA

Pour la troisième année consécutive, les Centres E.Leclerc et la Feef (Fédération des entreprises et entrepreneurs de France) ont signé un accord dans le cadre du Plan PME de Leclerc initié en 2013. Un timing qui n’a pas été choisi au hasard, puisque les négociations commerciales viennent de démarrer. Avec des mesures spécifiques destinés à faciliter les échanges et la relation commerciale entre les petits fournisseurs et le distributeur, Leclerc entend "continuer à structurer un cadre privilégié de collaboration, favorable aux entrepreneurs des PME qui fournissent les quelque 640 centres E.Leclerc de France".

Dans son communiqué, le distributeur a précisé que les PME représentaient un total de plus de 6400 accords signés (569 au niveau national, 2 814 au niveau régional, 3 000 au niveau local , c’est-à-dire à l’échelle d’un magasin, et 270 pour les MDD terroir Nos Régions ont du Talent). Pour la Feef, la signature d’accords destinés à faciliter les relations avec les grands distributeurs est fréquente, comme en témoignent les derniers épisodes avec Auchan et Provera. Celui signé avec Leclerc porte lui sur 4 volets différents, qui se répartissent en 10 points clés :

Offrir plus de visibilité et d'anticipation dans les négociations commerciales

  1. E.Leclerc s’engage à boucler avant fin décembre 2015 (au lieu de fin février 2016) les négociations commerciales entreprises avec les TPE et PME pour l’année 2016. Les adhérents FEEF qui souhaitent bénéficier de ce processus se sont engagés à communiquer leurs tarifs et CGV avant fin octobre 2015.
  1. Pour « concentrer leur énergie sur le développement du chiffre d’affaires », E.Leclerc et la Feef souhaitent réduire les étapes de la négociation et limiter à deux rendez-vous la négociation de l’accord 2016.

Mieux prendre en compte les particularités financières des PME

  1. les négociateurs E.Leclerc « s’engagent à mieux apprécier dans leur tarif d’achat, le coût de la hausse des matières premières entrant dans la composition des produits fabriqués par les PME adhérentes de la Feef». Une déclaration qui n’est néanmoins assortie d’aucun engagement chiffré.
  1. Les factures des entreprises adhérentes de la Feef seront réglées 10 jours avant le délai légal imposé par la Loi de modernisation économique

Augmenter la part de marché des PME chez E.Leclerc

  1. Organisation d’un salon entre PME et acheteurs du mouvement E.Leclerc (Galec, Scamark, SCA et magasins), le 16 novembre 2015 à Ivry, siège du distributeur
  2. Organisation une journée bio en avril 2016 pour échanger et partager la stratégie sur ce sujet, et permettre aux adhérents FEEF de présenter leurs produits.
  3. Mise en place par le Galec d’actions destinées à encourager les magasins à proposer encore plus de produits des PME membres de la Feef, pour pallier ainsi à des forces de vente insuffisantes pour se développer.
  4. Fourniture de statistiques de vente pour permettre aux forces de ventes des PME de mieux cibler leurs actions commerciales.
  5. Encourager l’implantation de l’offre des PME labellisées « Entrepreneurs + Engagés », un nouveau label créé par la Feef.

Mieux encadrer la fin de collaboration

  1. E.Leclerc s’engage à prévoir dans l’ensemble de ses contrats avec les fournisseurs des PME membres de la Feef, des préavis qui éviteront une rupture brutale de la relation commerciale.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter