« Les 18-24 ans, des e-consommateurs exigeants »

|
Frédéric Micheau, Directeur Adjoint département opinion et stratégie d'entreprises d'IPSOS
Frédéric Micheau, Directeur Adjoint département opinion et stratégie d'entreprises d'IPSOS© dr

LSA - Quel est le principal enseignement de votre enquête Get it’lab* ?
F. M. - C’est la persistance des problèmes rencontrés par les e-consommateurs français. Deux tiers d’entre eux se disent confrontés à des problèmes multiples, pas anodins, et ils évaluent à 2,4 problèmes pour 12,8 achats par an en moyenne. Ce qui est inacceptable au regard de l’instanta­néité que représente internet. Recevoir son colis après la date annoncée va par exemple à l’encontre des fondamentaux d’internet.

Deux e-acheteurs sur trois déplorent 2,4 problèmes pour 12,8 achats par an.



LSA - Les attentes sont très fortes chez les 18-24 ans. Comment ces e-consommateurs peuvent-ils faire évoluer les services ?
F. M. - Cette génération a grandi en même temps que l’e-commerce se développait. Et elle a, de manière générale, des attentes très fortes vis-à-vis de l’information. Elle exige donc une transparence totale sur le suivi des commandes, les frais de livraison, tout en ayant pour l’instant un faible pouvoir d’achat. Il faut pourtant s’y intéresser de très près, car elle aura les mêmes exigences lorsqu’elle détiendra le pouvoir d’achat détenu aujourd’hui par les 35-49 ans. Tous les services qu’elle juge comme étant intéressants devraient donc se généraliser, et certains d’entre eux pourraient même devenir payants.

* Premier observatoire des attentes des e-consommateurs, avec Colizen, Chronopost et Generix

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2312

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous