Les 4 enseignements à retenir du premier trimestre de Carrefour

|

Le chiffre d’affaires de Carrefour a atteint 21 milliards d’euros tout rond au premier trimestre 2015. Et la présentation financière de ce 10 avril a permis de faire le point sur une très bonne situation en France, et le devenir de Dia. Entre autres.

La conversion de Dia, la bonne santé de la France ou de l'Amérique Latine... Le T1 de Carrefour a permis de faire un point d'étape, plutôt bon côté chiffres.
La conversion de Dia, la bonne santé de la France ou de l'Amérique Latine... Le T1 de Carrefour a permis de faire un point d'étape, plutôt bon côté chiffres.© Groupe Carrefour

L’année démarre bien pour Carrefour, avec des ventes de 21 milliards d’euros. Soit un chiffre d’affaires en hausse de 6,2%, avec une croissance organique de 3,2%. Pour Pierre-Jean Sivignon, directeur général délégué du groupe (en attendant le retour de Georges Plassat de convalescence, toujours prévu avant la fin du mois) et directeur exécutif finances et gestion, cet excellent résultat vient couronner "le succès de notre positionnement multiformat et multipays".

En s’adressant aux analystes financiers, il a tenu à souligner "une performance solide", à la fois par rapport à l’environnement et aussi par rapport à un historique déjà fort. Ligne par ligne, il est d’ailleurs possible de dégager 4 points forts du distributeur, qui participent à ce bon tableau d’ensemble

 

1. La France renforce encore sa solidité

Et de neuf ! Les ventes dans l’hexagone affichent un 9ème trimestre consécutif de croissance organique. Dans le détail, elles ont atteint 9,558 milliards d’euros, soit +7,9% hors essence et +2,6% en organique. Tous les formats de magasins contribuent à cette embellie, des hypers (+2,2% en organique) aux supermarchés (+2%) en passant par la proximité et les autres formats (+6,2%).

 

2. La conversion de Dia est imminente

Pour la première fois, l’acquisition de Dia est intégrée aux comptes de Carrefour, qui se montre toutefois discret sur la contribution (pour ne pas prononcer le mot de « pertes ») de la chaîne. Les seules informations officielles délivrées portent sur la conversion du parc de magasins, "qui sera intégralement converti sous les enseignes Carrefour Market, Carrefour City et Carrefour Contact" selon Pierre-Jean Sivignon. Le premier Dia a basculer sous sa nouvelle enseigne le sera sur la deuxième partie du mois d’avril, le changement total du parc étant prévu sur 2 ans. En attendant, Carrefour va proposer chez Dia plus de promotions sur les produits de base, avec une introduction de la MDD Carrefour effective depuis le mois de mars.

 

3. L’Europe est dans le vert, l’Amérique latine cartonne

A l’international, les ventes s’élèvent à 11,5 milliards d’euros (+9,1% hors essence, +3,6% en organique), avec de sérieuses disparités. Les "autres pays d’Europe" que sont l’Espagne, l’Italie ou la Belgique sont en légère progression, ce qui marque le redressement économique de ces pays. L’Amérique Latine, (4 milliards d’euros de CA) devient habituée aux "double digits", avec une croissance des ventes organiques en hausse de 13,1% au brésil, et de 28% en Argentine. La "déception", selon Natixis, tient à l’Asie, avec une chute des vente de 10,5%.

 

4. Carrefour est redevenu attractif pour les investisseurs

Quelques heures avant la présentation de ces chiffres du T1, Peninsula, le holding de l'homme d'affaires brésilien Abilio Diniz, a annoncé avoir augmenté sa participation dans le groupe Carrefour de 2,4 à 5,07%. Peninsula avait déjà pris 10% du capital de Carrefour Brésil en décembre. Sur un plan boursier, devant les bons résultats délivrés, Natixis a d’ailleurs maintenu son opinion sur "acheter", avec un objectif de cours de 35 euros (à la cloture jeudi soir, le titre était à 32,14 euros). Et quelques minutes après la présentation financière de Carrefour, le distributeur s'affichait en tête des progressions du CAC40.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations