Les 4 raisons de l'introduction en bourse de Miliboo.com

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le PDG fondateur de Miliboo.com, Guillaume Lachenal, explique les raisons pour lesquelles il veut introduire en bourse le site d'ameublement qu'il a fondé voilà dix ans. Une levée qu'il espère à 8 millions d'euros qui devrait lui permettre de financer sa croissance, mais aussi d'ouvrir de nouveaux magasins physiques. L'opération sera close le 10 décembre 2015.

Miliboo conçoit ses collections à 100% et offre des délais de livraison courts pour le meuble, de 48 heures à 72 heures.
Miliboo conçoit ses collections à 100% et offre des délais de livraison courts pour le meuble, de 48 heures à 72 heures.

Après dix ans d'existence et deux levées de fonds d'un montant de 2,5 et de 4 millions d'euros, Miliboo arrive à la maturité. Et vise une troisième levée de fonds, cette fois beaucoup plus importante (7 millions d'euros). Voilà pourquoi : 

1. Pour financer sa croissance

Miliboo a réalisé 14,2 millions d'euros de chiffre d'affaires sur le dernier exercice, chiffre d'affaires qui a doublé tous les deux ans ces dernières années. Mais se trouve encore loin derrière Made.com (60 millions d'euros en 2014) ou delamaison.fr (45 millions d'euros). Or, Guillaume Lachenal a pour ambition d'être leader européen d'ici cinq à dix ans. En 2014, plus de 5 millions de visiteurs uniques ont fréquenté le site, soit une hausse de 38% en un an. Le pdg vise l'équilibre pour 2017.

2. Pour ouvrir de nouveaux magasins

Selon Guillaume Lachenal, l'ouverture de la Milibootik sur 600 m² rue Réaumur à Paris il y a un an est un succès. "Nous sommes déjà au point d'équilibre", commente-t-il.Une à deux par an pourraient ouvrir dans les prochaines années, "En fonction du nombre de visites sur notre site,nous ciblons les ouvertures. Nous avons un vrai parcours omnicanal, qui réconcilie le parcours web avec le parcours magasin".

3. Pour gagner en visibilité et en notoriété

Miliboo a du retard par rapport à ses concurrents, comme Made.com, adepte des campagnes de com en 4 par 3.L'introduction en Bourse devrait permettre d'y pallier sur un marché encore sous-exploité en France. Seulement 3% du e.commerce est préempté par le meuble, soit deux fois moins qu'en Grande-Bretagne.

4. Pour accélérer en Grande-Bretagne

Miliboo est encore très franco-français, même si son site est multi-langues et 80% de son sourcing en Asie! L'international représente 15% du chiffre d'affaires et concerne d'abord les pays européens: Espagne, Italie, Suisse, Belgique, Luxembourg, Allemagne et...Royaume-Uni, le port d'attache du grand concurrent de Miliboo, Made.com. Or, le e.commerce est très développé au Royaume-Uni, où il pèse 127,2 milliards d'euros, contre 56,8 en France. Le démarrage outre-Manche est prévu pour 2016. Guillaume Lachenal envisage même d'y ouvrir une "Milibootik"!

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA