Les 5 produits tout frais qu’il ne fallait pas rater en 2014 !

|

Fruits et légumes moches, steaks nouvelle génération, yaourts hyper protéinés... Quelles nouveautés ne fallait-il surtout pas louper aux rayons frais en 2014 ? Petite séance de rattrapage.

1. Des fruits et légumes moches... Mais bons!

 

 

Qui aurait imaginé au mois de mars 2014, quand le supermarché Intermarché de Provins (77) lançait son opération éphémère sur des fruits et légumes hors calibres vendus 30 % moins chers, que cela aurait un tel rayonnement ? Les fruits et légumes moches ont cartonné ! D'abord dans ce point de vente, où 1200 tonnes de fruits et lgéumes ont été vendus en deux jours, puis chez les consommateurs, dans les médias... Tout le monde s’est emparé de cette tendance, qui s’inscrit aussi dans la tendance contre le gaspillage alimentaire. Pour le LSA.fr, il s’agit d’ailleurs de l’article le plus lu du site sur la période !

Devant cette opération ponctuelle, la riposte s’est vite organisée. Les concurrents se sont appuyés sur le collectif des Gueules cassées pour commercialiser des produits similaires. Là encore, la recette est la même : des produits hors calibres sont markettés de façon rigolote et vendus moins chers… Et ça marche ! La preuve, la collectif des gueules est monté en puissance, il propose désormais son étiquette de pomme édenté pour tous les produits approchant la date limite de consommation.

En savoir plus:

2. Des yaourts hyper protéinés

 

Yoplait a proposé Yopa. Et Danone a dégainé Danio. Tous deux surfent sur le même créneau : des yaourts hyper protéinés. Les deux recettes sont en effet enrichies en protéines pour proposer un en-cas roboratif mais peu calorique. Si ce segment existe déjà aux Etats-Unis, il est aujourd’hui devenu une priorité pour ces acteurs en France. Les débuts sont prometteurs…

En savoir plus sur le sujet :

3. Des formules repas au rayon traiteur 

 

Au rayon traiteur, les industriels sont nombreux à avoir concocté des formules repas pour les consommateurs désireux de déjeuner sur le pouce. Bonduelle a réalisé un co-branding avec Andros. Au menu : des salades traiteur avec un dessert et un petit pain. Mix Buffet a opté pour des plats de pâtes en coffret, accompagnés d’un sachet de parmesan et d’un dessert (Mikado et Saont Michel). La marque accompagne ses salades de TUC pour garantir la satiété.
Mais le pionnier dans ce domaine en grande distribution est bien sûr Sodebo. En 2012, la marque avait lancé Salade et Compagnie, des salades-repas accompagnées de gressin qui ont fait fureur dans le rayon! Deux ans plus tard, la marque poursuit sur ce créneau et lance les "Brigades ailées du goût", un sachet souple contenant deux sandwichs et un cookie, pour proposer, là aussi, une offre repas complète.

En savoir plus sur le sujet:

4. Des steaks nouvelle génération

 

  

Le steak haché, les Français en consomment 42 portions par an en moyenne ! Pour instaurer un peu de diversité sur ce marché, les deux marques du groupe Bigard ont apporté une solution innovante en 2014. Charal, leader du rayon boucherie au rayon libre-service, a lancé "Tendre de bœuf". Quèsaco ? Il s’agit de très fines tranches de bœuf, plus fines encore que le carpaccio, qui sont ensuite empilées dans une barquette en plastique. Le résultat donne un morceau de viande plus proche du steak que du haché avec une tendreté supérieure à l'offre présente en rayon, promet la marque.
Bigard a sorti de son côté "Mon haché boucher". La particularité ? Les fibres de la viande sont positionnées à la verticale par rapport aux stries dessinés sur le dessus du steak, contrairement aux hachés ‘façon bouchère’ actuellement présents en GMS. Cette évolution permet d’éviter que le steak ne se rétracte à la cuisson. Le steak haché tente de se renouveler avezc des offres qualitatives. Logique, sur un marché globalement en panne de croissance...

En savoir plus sur le sujet :

5. Des plats cuisinés qui sifflent !

 

Comment faire évoluer l’offre de plats cuisinés en France? L’idée est venue de Belgique, avec les marques Chatka et Bienfaits pour moi. Celles-ci ont un point en commun : elles utilisent le même process et signalent la fin de cuisson au four à micro-ondes par des plats… qui sifflent !
Concrètement, tous les ingrédients sont cuits simultanément (contrairement aux autres acteurs) via une flash pasteurisation. Cette technique permet de mieux préserver les nutriments et la saveur des produits. Pour cuire le produit comme dans une cocotte, le plat est équipé d’une valve, d'où le sifflement lorsque le consommateur réchauffe son mets.
Chatka propose une gamme de 17 plats sur le marché avec des viandes d’origine française. Bienfaits pour moi, gamme de la société aixoise Nutrifood, commercialise quant à elle une dizaine de plats cuisinés axés sur la notion d’équilibre.  

En savoir plus sur le sujet: 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres