Les 50 catégories stars : biscuiterie, confiserie, petit déjeuner

Biscuits petit déjeuner : Tout le monde veut en croquer

Sur les biscuits, le segment du petit déjeuner, apparu en 2008, se défend plus que bien. L’arrivée de nombreux acteurs a contribué à son dynamisme. C’est le cas de St Michel avec, dans sa gamme Cocottes, des biscuits composés à 70% de céréales pour un effet de satiété maximum. Récemment, Kellogg’s a enregistré un beau succès avec ses biscuits à toaster Nutri-Grain. Quant à Mondelez, il a démarré BelVita Crookie, des biscuits plus épais, généreux en ingrédients pour accentuer l’effet fait maison. Au total, ce segment enregistre à fin septembre une des plus belles croissances de l’alimentaire. Le soutien très actif en communication, notamment chez Mondelez, y a fortement contribué. « Nous avons lancé deux nouvelles références de Duos fourrés abricot et fraise BelVita pour le petit déjeuner, soutenues par le spot publicitaire “Les Colocs”, qui a généré une forte connivence avec la cible des jeunes adultes », indique sa directrice marketing, Anne Genin. 

  • +16,7% L’évolution en valeur 
  • 147,6 M€ Le chiffre d’affaires
  • +13,9% L’évolution en volume
  • +2,5% L’évolution des prix  

 

Cafés en dosettes : Les concurrents se bousculent

Légèrement moins dynamiques qu’il y a quelques années, les dosettes de café continuent néanmoins de tirer leur épingle du jeu, portées par une foultitude de nouveaux entrants sur les compatibles Nespresso. C’est le cas, cette année, du suisse Café royal, et de l’italien Segafredo avec une gamme courte sous sa marque San Marco, leader dans le café italien premium. « Il y a une attente forte des consommateurs en termes de capsules », assure Hugues Stevenson, directeur marketing de Segafredo Zanetti France. Le français Malongo a décidé, lui aussi, de lancer sa gamme de compatibles Nespresso pour profiter de l’engouement sur le café portionné. Le segment est donc dopé par une offre qui continue de s’élargir tout en cherchant à se valoriser, avec, chez Méo, la sortie des coffrets de 80 dosettes compatibles à l’occasion de ces fêtes de fin d’année, ou le lancement de capsules bio recyclables chez Naturéla. Alors que l’italien Vergnano promet des dosettes biodégradables pour début 2015. 

  • +6,9% L’évolution en valeur 
  • 858,1 M€ Le chiffre d’affaires
  • +8% L’évolution en volume
  • +1,1% L’évolution des prix  

 

Cookies : Des recettes gourmandes et variées

Si l’explosion véritable des cookies remonte à 2011, ce segment surfe toujours autant sur la tendance de l’ultra-gourmandise. Aujourd’hui, toutes les grandes griffes déclinent leur offre de cookies avec des recettes plus riches et variées : chocolat-amandes caramélisées chez Granola, chocolat-noisettes pour Bonne Maman, ou chocolat Daim côté Milka qui joue les associations de marque et les tailles XL. Au-delà des offres chocolatées, on voit apparaître des nouvelles recettes originales, comme des cookies pomme-caramel de La Mère Poulard, emballés en sachets fraîcheur dans ces conditionnements, qui se déclinent en fonction du circuit de distribution (étui rouge de 100 g pour la GMS). Les fabricants travaillent aujourd’hui les rayons pour éviter les ruptures, car « un segment comme les cookies est très sous-linéarisé », estime Marie-Noëlle de Castro, responsable merchandising de la catégorie biscuits chez Mondelez.

  • +6,5% L’évolution en valeur 
  • 129,4 M€ Le chiffre d’affaires
  • +4,4% L’évolution en volume
  • +2% L’évolution des prix  

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2345

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations