Les 50 catégories stars : huiles, sauces et condiments

|

Vinaigres : Des produits mieux valorisés

Exit le mauvais vinaigre de vin qui arrosait autrefois les salades ? Pas tout à fait, hélas ! Mais, désormais, la catégorie profite de la tendance du fait-maison, et de la « premiumisation » qu’on retrouve aussi dans le segment des moutardes. Le vinaigre balsamique de Modène, devenu un poids lourd du segment, a créé une nouvelle tendance dans un marché encore très traditionnel et dominé par les MDD, qui représentent la moitié des volumes écoulés. Les consommateurs se tournent aujourd’hui vers des vinaigres plus doux et sucrés à la pulpe de fruits. Le leader Amora-Maille en propose ainsi aux agrumes, aux pulpes de figue ou de mangue. De son côté, Lesieur présente une gamme de vinaigrettes : Vinaigre balsamique & saveur basilic, Vinaigre de vin rouge & oignon échalotes, Vinaigre de cidre & pomme miel. Quant à Charbonneaux- Brabant, il brille à l’export, et surtout au Japon, avec son vinaigre Clovis vieilli durant six ans en fût de chêne.

  • +5,9% L’évolution en valeur 
  • 127,2 M€ Le chiffre d’affaires
  • +4,6% L’évolution en volume
  • +1,3% L’évolution des prix 

 

 

Sauces froides : Des saveurs plus fun

Ce petit segment dynamique mérite qu’on s’y intéresse. Du chemin a été fait depuis les traditionnelles sauces mayonnaises ou béarnaises. Les fabricants sont sortis des sentiers battus pour proposer des saveurs plus jeunes et plus fun, comme Curry Patate chez Bénédicta. Avec sa Sauce Pommes Frites, Amora a revisité un classique pour proposer une recette au goût légèrement sucré, et répond aussi à la tendance asiatique, très en vogue, avec sa Sauce Fruity thaï sucrée et épicée. Ce sont aussi les plus jeunes que Lesieur cherche à séduire avec ses nouvelles recettes Grill’, à base de purée de tomates et d’oignons, ou Hot Pepper relevée qui marie trois poivres différents et surfe sur la tendance des sensations fortes. Le segment a aussi profité des bénéfices en termes de packagings, avec l’essor des flacons souples. Et des améliorations constantes, comme chez Amora qui propose un flacon souple au bouchon propre, dont la valve est conçue pour aspirer l’excédent de moutarde, mayonnaise ou ketchup. 

  • +5,6% L’évolution en valeur 
  • 187,6 M€ Le chiffre d’affaires
  • +8,3% L’évolution en volume
  • +2,4% L’évolution des prix 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2345

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres