Les 6 défis du retail pour 2015 [Etude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

IDC a interrogé pour le compte de Cylande, éditeur de progiciels dédiés au retail, 57 enseignes de retail françaises sur leurs prochains défis stratégiques et technologiques. Les résultats se concluent sur l’identification de trois axes stratégiques et trois défis techniques.

Omnicanal, digital-in-store, nouveaux modes de paiement : les investissements prioritaires pour 2015
Omnicanal, digital-in-store, nouveaux modes de paiement : les investissements prioritaires pour 2015© DR
Cylande, éditeur de progiciels dédiés au retail, a missionné IDC pour prendre le pouls du retail français quant aux défis de demain. Les résultats se décomposent en deux parties, avec des enjeux stratégiques et des enjeux techniques.
 
Les défis stratégiques du retail français : la data, l’omnicanal, et la supply chain
 
Le commerce a été chamboulé par la montée des acteurs du e-commerce. On annonçait même un temps la mort prochaine du point de vente. Le constat aujourd’hui est tout autre, le magasin reste toujours plébiscité par les consommateurs, mais ce dernier doit absolument se renouveler et s’adapter aux nouveaux modes de consommation que le digital a généré. 
 
La data représente un axe stratégique pour le retail, particulièrement son utilisation et sa sécurisation. L’étude IDC fait ainsi ressortir que 88% des enseignes interrogées souhaitent utiliser la data pour mieux analyser les comportements clients. « Une meilleure connaissance des comportements est une étape nécessaire au développement des offres et des services les plus pertinents et donc un facteur de compétitivité », assure-t-on chez Cylande. Mais de cette problématique résulte une question de sécurité. En effet, 74% des enseignes interrogées expliquent qu’il est très important de garantir la sécurité des données personnelles des clients, particulièrement pour préserver la confiance des clients, car le développement des nouvelles approches (paiement ou pré-paiement, omnicanal, vision 360°, etc.) ne peut se faire qu'avec une sécurité optimum des données clients.
 
Autre sujet stratégique : l’omnicanalité. 86% des enseignes interrogées estiment qu’il est stratégique pour elles de centraliser la gestion des points de vente en temps réel et d’intégrer l’approche omnicanal. Toujours selon l’étude d’IDC, 9 enseignes sur 10 disposent d’un site e-commerce. « L’enjeu est à présent d’inclure ce nouveau canal de vente dans une logique plus globale et de créer une expérience client optimisée pour un parcours sans couture, précise l’éditeur. Côté opérationnel, les enseignes souhaitent pouvoir gérer les points de vente en temps réel afin d'être capable de mieux les piloter. » 
 
Et concomitant à cette stratégie, les enseignes travaillent sur leur supply chain pour réduire les délais d'approvisionnement et de réassortiment.  L’étude montre que 75% des enseignes interrogées estiment qu’il est désormais prioritaire pour elles de réduire la durée de mise sur le marché. Cette optimisation passe par une excellence opérationnelle mais aussi par la capacité à anticiper les besoins, à analyser les volumes et donc à piloter au mieux les commandes et les ventes.
 
Les défis technologiques : l’omnicanal, la digitalisation du magasin et le paiement
 
Pour atteindre ces trois axes stratégiques, le retail doit s’équiper de solutions adéquates. Le deuxième volet de cette étude IDC révèle que les enseignes interrogées ont prévu de s’équiper dans les 12 prochains mois de logiciels pour passer à l’omnicanal, digitaliser le point de vente et intégrer les nouveaux moyens de paiement.
 
Ainsi, 50% des enseignes du panel assurent ne pas disposer pour le moment de logiciels dont les fonctionnalités répondent au multicanal ou à l’omnicanalité. 14% d’entre elles ont d’ores et déjà prévu de rattraper ce retard et ont initié un projet qui devrait aboutir dans les 12 prochains mois, et pour 13% d’entre elles, le projet est en cours de réflexion. Toujours selon l’étude IDC, 22% ont déjà mis en place une solution logicielle en mode full web ou SaaS et 14% d'entre elles envisagent de la faire dans les 2 ans à venir.
 
Au sujet de la digitalisation du point de vente, 44% des enseignes interrogées ont déclaré être équipées de supports mobiles en magasin (tablettes, iSMP) et 11% ont prévu de le mettre en place dans les 12 prochains mois. Enfin, pour les nouveaux modes de paiement : seules 21% des enseignes interrogées se déclarent équipées de nouveaux modes de paiement (sans contact, comptes paypal…) mais 9% expliquent avoir un projet qui sera mis en place dans les 12 prochains mois.
 

2 commentaires

romain

01/05/2015 12h33 - romain

De même, avec les mêmes outils que l’eCommerce, on peut aujourd'hui mesurer en temps réel la performance du marketing en magasin. Exemple avec capsuleanalytics(point)com

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

PREEZM

29/04/2015 10h31 - PREEZM

La Data c'est bien, encore faut-il ensuite pouvoir adresser les clients. Pour cela, il est important d'avoir des outils de mise à jour des données. En effet, on constate que dans un monde où les clients sont de plus en plus mobiles, l'obsolescence d'une base de données clients est d'environ 20% par an. Alors c'est vrai qu'on a tous les outils pour comprendre, segmenter, cibler la communication, mais ensuite...les taux de retour de campagnes sont mauvais: 10% de NPAI, de mauvais numéro ou d'adresse email plus utilisée...comment garantir si ce n'est en ayant une relation toujours plus étroite avec ses clients qui les font rester "connecter". Les programmes de fidélisation doivent aussi en tenir compte. Qui met à jour ses coordonnées pour les marques, y compris celles auxquelles on est fidèle? Peu.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA