Les actifs des dirigeants de Belvédère saisis

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Deux fonds anglais réclamaient le remboursement d'une dette impayée par le groupe de spiritueux

La justice a autorisé la saisie des actifs des deux dirigeants du groupe français de spiritueux Belvédère afin de rembourser une dette réclamée par deux fonds d'investissements britanniques, a-t-on appris mercredi auprès des parties, confirmant une information des Echos.

La cour d'appel de Dijon a rejeté mardi le recours intenté par Jacques Rouvroy, PDG de Belvédère, et Krysztof Trylinski, directeur général, contre une décision de première instance favorable aux fonds d'investissements Maple Leaf et Astin Capital qui avaient prêté, en juillet 2007, 30 millions d'euros aux deux dirigeants. M. Rouvroy récuse le terme de "dette" et parle plutôt "d'investissement" des deux fonds dans Belvédère. Afin d'obtenir le remboursement de cette somme, les deux créanciers avaient attaqué MM. Rouvroy et Trylinski devant la justice britannique et les deux dirigeants avaient été condamnés en mars 2009 à payer plus de 15 millions d'euros, au titre des dommages et intérêts.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA