Les agents de la DGCCRF veulent se mettre en grève

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LÉGISLATION - LOIS Les syndicats de la Répression des Fraudes ont lancé un appel à la grève pour demain 21 mars pour "mettre fin aux réformes néfastes non seulement pour la DGCCRF mais également pour la protection des consommateurs". Avec la RGPP, l’effectif de la DGCCRF est passé de 3.560 à 3.000 agents, provoquant une chute de "20 %" des contrôles.

"L’actualité récente du chevalgate en atteste, une partie du secteur de l’industrie agroalimentaire s’est engouffrée dans la brèche ouverte pour organiser une tromperie à l’échelle européenne en jouant sur les failles de la réglementation et la défaillance des services de contrôle: les profits obtenus se chiffrent probablement en millions d’euros au détriment de la collectivité", indique un communiqué commun de quatre syndicats (Solidaires, CGT, CFDT, FO)..

"Point critique"

Les syndicats ajoutent que la fraude a eu pour effet de faire chuter de 30% le secteur d’activité concerné. Le ministre de la Consommation, Benoît Hamon, avait indiqué récemment que les effectifs de l’administration dont il a la tutelle "atteignaient un point critique" et qu’il défendrait les moyens budgétaires nécessaires à celles-ci. "Dans certains départements, il n'y a plus que trois ou quatre agents", avait-il précisé.

Discussions avec.. Bernard Cazeneuve

Le ministre avait même évoqué sa proximité géographique avec Jérôme Cahuzac à Bercy, avec lequel il devait argumenter sur les lettres de cadrage, alors qu’il est demandé à chaque ministère de proposer des économies. Désormais, le dialogue aura lieu avec le nouveau ministre, Bernard Cazeneuve, qui s’installe à Bercy, pour éviter les coupes budgétaires...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA