Marchés

Les aides culinaires toujours en grande forme

|

Le rayon fait la part belle aux produits pratiques et faciles à mettre en oeuvre. Les Français, qui aiment cuisiner et qui sont en attente de diversité, apprécient...

  • + 6% La croissance en valeur du rayon aides culinaires, à 333,73 M €, CAM à fin août 2013 vs 2012, HM + SM
  • +5% La croissance en volume du rayon aides culinaires

Source : Iri

Les aides culinaires ont encore et toujours le vent en poupe ! « La catégorie est très nettement plus dynamique que l'ensemble alimentaire qui, pour la même période, affiche une progression de 1,6% en valeur », souligne Grégory Theron, consultant chez Iri. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, il faut en plus remarquer que ce dynamisme est encore supérieur, en volume et en valeur, à celui enregistré par le panéliste l'an dernier, à la même époque...

 

Des besoins bien ciblés

 

  • Maggi complète son offre de papillotes Revendiquant le leadership des kits cuissons, Maggi (Nestlé) continue d’innover avec deux recettes lancées en septembre, Papillotes Pommes de terre et Papillotes Petits mijotés, qui viennent compléter la gamme lancée en 2010.
  • Les quatre gammes de Ducros Après ses quatre sachets « Cuisson fondante » lancés en 2012, Ducros (McCormick), qui fête cette année son cinquantenaire, a considérablement enrichi son offre avec quatre gammes, Cuisson fondante, Cuisson croustillante, Préparation facile à mijoter et Préparation facile à poêler, regroupant 23 références.

Principaux moteurs : les chapelures et panures, le lait de coco et les papillotes. Trois catégories de produits qui illustrent bien non seulement le goût des Français pour la cuisine, mais aussi la diversité de leurs attentes : « Il y a les cuisiniers chevronnés qui ont d'abord besoin d'ingrédients, et ceux un peu plus néophytes ou disposant de moins de temps, qui cherchent des solutions pratiques et faciles à réaliser, tout en respectant une sorte de rituel culinaire », explique Laurent Seguin, directeur commercial Europe d'Ariaké, japonais spécialiste des bouillons que l'on trouve tant au rayon soupes que du côté des aides culinaires.

Et de fait, la principale performance de Knorr, Maggi et Ducros, le trio de marques qui domine aujourd'hui le rayon, a sûrement été, grâce aux nombreuses innovations apparues ces dernières années (bouillons fondants, kits cuissons, papillotes...), de s'adresser avec pertinence aux deux « profils », notamment au second.

 

Blockbuster de tablettes

 

Reste à savoir désormais si cette croissance forte et régulière depuis plusieurs années va pouvoir se maintenir. Du côté des bouillons, principale famille de la catégorie, les capsules semblent montrer quelques signes de faiblesse face aux tablettes, même moins valorisées. « Une conséquence de la crise », affirme Floriane Borde, directrice de marques aides culinaires chez Nestlé. « Avec Maggi, nous misons sur la complémentarité entre les deux technologies. D'où nos deux dernières nouveautés, Volailles et Boeuf dégraissés (capsules), qui sont les blockbusters de l'offre tablettes. » En parallèle, du côté des kits cuissons, Maggi innove avec deux nouvelles recettes de papillotes. Un segment qui, toujours selon Floriane Borde, est loin d'avoir achevé sa phase de recrutement. Une conviction que l'on partage chez Ducros : après avoir frappé fort au printemps dernier avec une vingtaine de nouveautés, la marque prend rendez-vous au printemps prochain, pour de nouvelles innovations. « Nous entrons actuellement dans une phase de soutien promotionnel et publicitaire », explique Sybille Chenain, directrice marketing et category management pour la marque. « Entre la fin du mois d'octobre et mars 2014, nos produits seront, en permanence, présents sur les écrans », s'engage-t-elle.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter