Les allégements de charges Fillon dans le collimateur

Le gouvernement étudierait un nouveau mode de calcul des réductions de charges appliquées aux bas salaires, inférieurs à 1,6 fois le Smic. Déjà évoquée au printemps 2012 par François Hollande pour financer, à l'époque, le contrat de génération, cette piste avait soulevé une réaction immédiate de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), laquelle avait déjà chiffré dans un rapport l'impact sur l'emploi : 800 000 emplois étaient concernés, et instituer un point de sortie à 1,5 fois le Smic en ferait disparaître 50 000 de plus.

Selon un document de travail des ministères du Budget et de la Santé, l'idée cette fois serait de s'attaquer aux fameux temps de pause (trois minutes par heure) et de les intégrer dans le calcul des allégements de charges. Toujours selon ce document, cela permettrait aussi de compenser les gains réalisés par les groupes de distribution via le crédit impôt compétitivité et emploi (CICE) qui leur aurait rapporté 3,7 milliards d'euros sur un total de 20 ! Au passage, le gouvernement trouverait quelques finances supplémentaires pour boucler son budget de la sécu...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2288

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres