Les autorisations d’ouverture se stabilisent en septembre 2016 selon LSA Expert

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les autorisations d’ouvertures ou d’extensions de magasins n’ont augmenté que de 1 % en septembre 2016, avec une hausse des enseignes spécialisées et une baisse marquée de l’alimentaire.

Primark, leader des enseignes d'habillement pour les autorisations en septembre 206
Primark, leader des enseignes d'habillement pour les autorisations en septembre 206© © Cloud 9 Leeds/Primark

Est-ce le début de la fin de la création ou d’extension de supermarchés et hypermarchés? La chute des autorisations recensées par LSA Expert pour les CDAC et CNAC pour l'alimentaire en septembre est spectaculaire, de - 32 % en septembre 2016 par rapport à septembre 2015. On le sait, la consommation est en berne, la guerre des prix lamine les chiffres d’affaires, et l’explosion du nombre de mètres carrés au cours des dernières années a fait chuter considérablement le rendement au mètre carré. Il est possible également que les enseignes cherchent à investir dans le e-commerce plutôt que dans le dur, ou dans la proximité (celle-ci n’ayant pas besoin de CDAC à moins de 1000 mètres carrés). A vérifier.

C’est l’enseigne E.Leclerc qui est en tête de l’alimentaire en septembre,  avec 11 000 mètres carrés de plus, dont la moitié en créations de magasins (4). Carrefour suit avec 8000 mètres carrés, et Système U avec 4000. Habituellement, ce sont plutôt les enseignes Intermarché et Lidl qui sont en tête. Un retour sur le terrain des grands leaders, qui se réveillent ? Les chiffres, de toute façon, restent faibles, et l’ensemble en fort recul.

83 % de hausse pour l’équipement de la maison

C’est tout l’inverse dans les magasins spécialisés. L’équipement de la maison (autrement dit le bricolage) obtient 27 000 mètres carrés en septembre 2016, soit 83 % de plus qu’en septembre 2015. C’est surtout grâce à deux Brico Cash, de 10 000 mètres carrés ensemble. Leroy Merlin obtient de son côté 5000 mètres carrés d’extension, et de nombreuses d’enseignes des surfaces beaucoup plus petites.

Enfin, l’équipement de la personne, dont on sait que la consommation n’est pas non plus au beau fixe. Peut-être que cette situation aboutit à une restructuration du secteur très éclaté au profit des leaders. Ainsi, Primark, Orchestra et C&A créent de nouveaux magasins. Mais les surfaces, au global, restent très faibles, à peine plus de 9000 m2 en cumul. Mais par rapport à septembre 2015, c’est 69 % de plus. Faut-il investir sur internet ou dans le dur ? C’est toute la question. Probablement les deux...

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA