Les bénéfices d’Amazon flirtent avec le milliard de dollars

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le numéro un américain du e-commerce a publié ses résultats pour le deuxième trimestre 2016, et peut désormais se targuer d’être (plus que) bénéficiaire, avec un profit sur cette période de 857 millions de dollars.

Jeff Bezos, fondateur d'Amazon
Jeff Bezos, fondateur d'Amazon© Amazon

Jeff Bezos peut se frotter les mains. Son site marchand Amazon, vient de boucler le deuxième trimestre 2016, et les chiffres présentés pour l’occasion démontrent que la stratégie poursuivie depuis plusieurs mois, porte ses fruits. En effet, ses ventes sur cette période ont bondi de 31% pour atteindre 30,4 milliards de dollars (contre 23,2 milliards l’an passé), et son bénéfice net a littéralement explosé puisqu’il est désormais de 857 millions de dollars, contre 92 millions l’année dernière au même moment. Soit le troisième trimestre consécutif qu’Amazon publie des bénéfices.

Des résultats qui, a priori, semblent au beau fixe, si bien que le groupe anticipe un chiffre d’affaires compris entre 31 et 33,5 milliards de dollars pour le troisième trimestre 2016, et un résultat opérationnel entre 50 et 650 millions de dollars. Par ailleurs, la filiale AWS - Amazon Web Services - fait également montre d'une bonne santé financière puisque ses revenus ont progressé de 58% à 2,9 milliards de dollars, son bénéfice d’exploitation ayant plus que doublé sur un an à 718 millions de dollars. Les bonnes performances d'AWS n'était d'ailleurs pas passé inaperçu, Jeff Bezos avait décidé en avril dernier de récompenser l'homme en charge de cette activité, Andy Jassy, en le nommant CEO Amazon Web Services.

"Ces derniers mois ont été très chargés pour Amazon à travers le monde, a indiqué Jeff Bezos par voie de communiqué. Et particulièrement en Inde, ou nous avons lancé AWS – Amazon Web Services -, ainsi qu’Amazon Prime avec la livraison gratuite et illimitée et annoncé le déploiement prochain de Prime Video". En effet, en Inde, Amazon revendique avoir été le site d’e-commerce le plus visité, et son application marchande aurait enregistré le plus de téléchargements.

Le Prime Day, meilleur jour de l’histoire d’Amazon

Par ailleurs, le Prime Day – journée de promotions avec plusieurs milliers d’offres renouvelées toutes les 10 minutes - qui s’est déroulé le 12 juillet dernier, fut le plus grand jour de shopping de toute l’histoire du site. Les commandes passées lors de cette deuxième édition de journée de promos en veux-tu en voilà, a en effet dépassé le niveau de l’édition 2015 de Prime Day de plus de  60% dans le monde, et plus de 50% aux Etats-Unis.  

Les boutons connectés Dash continuent de séduire

Ses boutons connectés Dash, disponibles uniquement aux Etats-Unis pour les abonnés Prime, connaissent un succès retentissant à la fois du côté des consommateurs, mais aussi du côté des marques. Ces trois derniers mois, le total des commandes réalisées via les boutons Dash a augmenté de 70%, et la fréquence d’achat a doublé sur cette période, si bien que désormais, « pour les produits les plus populaires, plus de la moitié des commandes proviennent des boutons Dash ». Résultat, les marques se battent pour intégrer le programme, et dernièrement, 50 nouvelles marques ont signé un partenariat avec Amaozn, depuis les soupes Campbell’s, les eaux Fiji, en passant par Lavazza, Mentos, les limonades Hubert’s ou encore Play-Doh.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA