Les bijoutiers Mégalithes rejoignent Synalia

|

La franchise de bijouteries s'adosse à la plus grosse centrale d'achats indépendante du secteur. Synalia confirme sa vocation à participer à la concentration des commerces de bijoux.

La rédaction vous conseille

Synalia 250 adhérents, 410 points de vente, 226 M E de chiffre d'affaires magasins en 2008 Althaïr 29 franchisés et 13 partenaires, 22 M E de chiffre d'affaires 2008

Et une enseigne de plus pour Synalia ! La coopérative de bijoutiers-horlogers, qui exploite les enseignes Guilde des Orfèvres et Julien d'Orcel (bijouterie), Heure et Montres (horlogerie), Parfait Alibi (fantaisie), s'adjoindra, à partir de 2010, la chaîne Mégalithes. Cette enseigne en franchise, fondée en 1997, vient d'adhérer à la centrale Synalia. En échange, cette dernière prend 35 % du capital d'Althaïr, la société qui gère la franchise Mégalithes.

« Le point de départ, c'est une alliance aux achats, explique Éric Holzinger, directeur de Synalia. Les magasins Mégalithes auront accès à l'ensemble de nos services, sauf pour le marketing d'enseigne, qui reste du ressort d'Althaïr. Il était logique qu'en échange Synalia ait une visibilité sur la stratégie de cette dernière, visibilité matérialisée par une participation au capital. »

 

Intérêts bien partagés

Althaïr manque de poids sur le marché de la bijouterie, mais dispose d'un concept récent et très marketé, visant la clientèle féminine, quand Julien d'Orcel cible les jeunes couples et la Guilde des Orfèvres un positionnement de bijoutier-joaillier plus traditionnel.

« L'opération nous ménage la possibilité d'élargir le développement des Mégalithes à l'ensemble de nos associés. Inversement, les adhérents Althaïr pourront développer nos enseignes », se réjouit Éric Holzinger. Avec, face à Synalia, les groupes succursalistes Histoire d'Or et Marc Orian, la bijouterie est en pleine concentration en France : le nombre d'indépendants sans enseigne recule, les chaînes progressent.

Rentable - son résultat net s'est établi à 2,2 millions d'euros en 2008 - et renforcé financièrement par l'émission, début 2009, de titres participatifs pour un montant de 1 million d'euros, Synalia s'est donné pour objectif d'atteindre 600 magasins en 2012.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2104

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous