Les bijoux fantaisie retrouvent de l'éclat

|

Selon une étude réalisée par Xerfi, les enseignes de bijoux renouent avec le succès en 2014. Considéré comme un accessoire de mode, le bijou fantaisie redevient un achat plaisir en période de reprise de la consommation.

Les grandes surfaces alimentaires vont aussi profiter de ce regain du marché des bijoux.
Les grandes surfaces alimentaires vont aussi profiter de ce regain du marché des bijoux.

+1% en 2015 et +3% en 2016 : voilà deux chiffres qui attestent de l'appétit des Français pour les bijoux. Après deux années moroses avec des ventes à +0,2% et -1%,les ventes de bijoux redémarrent selon le constat établi par Xerfi. "Les achats malin restent bien ancrés dans l'esprit du consommateur, note l'institut. Du coup, il n'y a pas que les bijouteries traditionnelles qui valorisent leur offre de bijouterie fantaisie, mais aussi les enseignes de mode, voire les grandes surfaces alimentaires". 

Multi-marques sur le Web

Des plateformes multimarques ou mono-marques d'ailleurs sur le Web prennent aussi une part du gâteau. Elles fidélisent leur clientèle en proposant un large choix et des services personnalisés. Pour cet achat plaisir, le magasin reste un lieu incontournable, soigné par toutes les enseignes, à l'instar de Moa ou de Cécile & Jeanne. Toutefois, la digitalisation des points de vente est loin d'être généralisée.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message