Les bonnes et les mauvaises habitudes des clients à Noël

|

DossierETUDE PayPal, le spécialiste du paiement en ligne, s’est penché sur la période des fêtes et les habitudes et désagréments des consommateurs qui l’accompagnent. Entre agacement en file d’attente pour certains ou commandes en ligne depuis son canapé pour d’autres, à chacun ses habitudes pour les courses de Noël.

ACHATS DE NOEL

Cette année, les consommateurs ne reverront pas leur budget cadeaux à la baisse, puisqu’il est comparable à celui de l’année dernière. Si 46% effectueront leurs achats en boutiques, ils sont désormais 38% à acheter en ligne (jusqu’à 77% pour les Français). La répartition des dépenses n’est pas équitable puisque 36% du budget sera dédié aux enfants, 31% au conjoint, 6% aux mamans et seulement 1% aux papas.

L’e-shopper prend son temps

Les adeptes des achats en ligne y consacreront un temps certains puisqu’ils sont 58% à vouloir choisir leurs cadeaux sans se presser. Depuis leurs tablettes, leurs smartphones ou leurs pc, 49% expliquent que ce moyen d’achat leur permet d’éviter la foule des magasins et 50% estiment qu’ils peuvent ainsi comparer les prix et faire des bonnes affaires.

“Cette étude souligne l’évolution des habitudes et des modes de consommation dans un monde où les frontières entre le online et le offline tendent à disparaître. Savoir que 40% des Français apprécient particulièrement effectuer un achat en ligne à tout moment puis aller le récupérer plus tard dans un magasin physique en est la parfaite illustration.“, détaille Gimena Diaz, DG de payPal France.

Les Français se démarquent de cette étude mondiale par … leur comportement. 22% avouent passer devant les autres dans les files d’attentes en caisses. Mais contradictions bien françaises oblige, 41% déclarent détester qu’on les double lorsqu’ils patientent en caisse. Pire, ils sont 17% à ne pas hésiter à se garer sur les places réservées aux personnes handicapées.

Désagréments de Noël

Stressés par les fêtes de fin d’année, 50% des consommateurs confessent détester cette période. Les employés de magasins sont les premiers à pâtir de cet énervement puisque 46% des sondés déclarent s’en prendre à eux.  Excédés, 13% des clients avouent même voler le “cadeau idéal“ qui se trouve dans un autre chariot.

Une fois la soirée de Noël passée, les Français semblent s’apaiser puisque 22% préféreront cacher dans un placard ou donner un cadeau qui ne leur a pas plu, plutôt que de l’avouer à celui qui l’a offert. 18% le mettent en ventes sur ebay et 15% le donnent à une association.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA