Les Bricoleurs du dimanche adressent plus de 2500 lettres au ministre du travail

|

Dossier Le lobbying en faveur du travail dominical pour les GSB d’Ile de France se poursuit.

ouverture dimanche bricolage

La boîte aux lettres du ministre du Travail Michel Sapin a intérêt à être résistante. Plus de 2 500 membres du collectif Bricoleurs du Dimanche lui écrivent régulièrement depuis la fin mai pour obtenir des avancées sur ce dossier épineux. Chaque courrier pose les mêmes questions : « Pourquoi m’empêcher de travailler volontairement le dimanche » et « Pourquoi me priver de revenus conséquents et indispensables à mes besoins ? ».

Devant l’absence de décision politique sur l’ouverture le dimanche des magasins franciliens de bricolage, des salariés travaillant dans deux magasins menacés de fermeture le dimanche (Leroy-Merlin Monsoult et Castorama Créteil) ont écrit les premiers courriers, l’initiative étant ensuite reprise par 45 autres magasins d’Ile-de-France. « C’est ainsi plus de 2.500 courriers qui ont été adressés à Michel Sapin et qui, à date… restent sans réponse » précise le collectif des Bricoleurs du dimanche dans un communiqué.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message