Les chariots gagnent en ergonomie et en confort

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Wanzl et Caddie étoffent leurs gammes cette année, après avoir lancé l'an dernier les chariots accroche-cabas. Objectif : améliorer encore l'ergonomie et le confort, sur le plan sonore notamment.

Ergo Drive, le nouveau Caddie, propose d'abord un système de préhension latérale installé sur la poignée, pour mieux négocier les trajectoires du chariot. Il est aussi équipé d'un kit silence pour les roues, et aussi sur la structure, de petits amortisseurs évitant le contact métal-métal.
Ergo Drive, le nouveau Caddie, propose d'abord un système de préhension latérale installé sur la poignée, pour mieux négocier les trajectoires du chariot. Il est aussi équipé d'un kit silence pour les roues, et aussi sur la structure, de petits amortisseurs évitant le contact métal-métal.© DR

Les chariots clients continuent de se réinventer, dans les pas des nouveaux concepts de magasins, mais aussi avec la volonté de proposer des produits plus ergonomiques, maniables ou silencieux. « Le chariot est le premier contact d'un client avec une enseigne, rappelle Sébastien Reinhart, chef de produits marketing grande distribution chez Caddie. L'objectif, c'est de l'accompagner avec le maximum de confort possible, tout à la fois pour le fidéliser et ne pas le gêner dans son processus d'achat. »

LES CHIFFRES

  • De sept à dix ans de durée de vie moyenne pour un chariot en métal
  • 300 000 à 400 000 chariots vendus chaque année en France dans la distribution alimentaire
  • 70 € à 90 € de prix de base pour un chariot en métal
  • 100 € le chariot avec options (porte-scanettes, siège enfant...)
  • 210 à 240 l de capacité demandée pour un chariot en supermarché Jusqu'à 300 l de capacité pour un chariot en hypermarché

Sources : fabricants, enseignes

Innovation de rupture

Pour Jacques de Beauval, directeur commercial de Wanzl France, « la manière de faire des courses change aussi, sous l'impulsion de certaines décisions des distributeurs, par exemple en ne proposant plus de sacs plastique aux caisses ». Ce qui a conduit les fabricants à proposer une véritable innovation de rupture dans l'histoire de la distribution, avec des chariots permettant d'accrocher les sacs de courses renouvelables. Le Wind de Caddie est aujourd'hui déployé au Super U de Vertou et chez quelques Intermarché. Le Mobi de Wanzl, lui, a séduit Carrefour.

L'année 2012 s'annonce elle aussi riche en innovations. Caddie, d'abord, vient de lancer son nouveau modèle de chariot de supermarché, baptisé Ergo Drive. « C'est un modèle pensé pour être à la fois plus maniable, afin d'accompagner toutes les trajectoires sur le parking et en magasin, tout en étant plus silencieux », décrit Sébastien Reinhart.

Dans le détail, la poignée a été complètement repensée, avec un système de préhension latérale qui vient s'y greffer. « Cela permet d'épouser la position naturelle des bras dans les virages », décrypte le chef de projet.

 

Pratiques et adaptables

Autre nouveauté, un kit silence, qui se traduit d'abord par un système de roues en composite, plutôt qu'en métal, avec un système de roulement à billes. Des petites patines, sortes de coussins amortisseurs, sont par ailleurs placées dans différentes zones du chariot afin de réduire au maximum le bruyant contact métal contre métal, par exemple au moment de reconsigner le chariot sur le parking.

Autre nouveauté, un fond de corbeille moins profond, qui rend les produits plus accessibles en phases de chargement et de déchargement. Ce modèle est disponible en 200 et 230 litres. « Comme le Wind, l'Ergo Drive est une nouvelle solution pour répondre aux besoins les plus divers des clients », poursuit Sébastien Reinhart.

Chez Wanzl, la gamme de chariots mixtes avec panier en plastique et socle en métal, disponible jusqu'à présent en 220 litres maximum, s'enrichit d'un nouveau format en 240 litres.

À l'opposé, le fabricant allemand décline sa gamme mixte Tango, référencée chez Carrefour, en modèle City. La cible : les magasins de proximité, aux allées plus étroites et aux paniers d'achats moins importants qu'en supermarché. « Concrètement, ce modèle a une contenance de 75 litres et il est plus étroit qu'un chariot traditionnel, pour mieux s'insérer dans les unités de proximité et permettre à deux chariots de se croiser. » De 600 mm de largeur en standard pour un modèle supermarché, Tango City affiche ainsi 480 mm.

L'avantage des paniers plastique, par ailleurs, est de proposer facilement de la couleur, une option prisée par certaines enseignes, dans l'optique d'une plus grande personnalisation de leurs chariots, qui sont une composante à part entière de l'expérience d'achat.

 

« Libérer l'espace »

Dans le même ordre d'idées, l'« accessoirisation » bat son plein sur les chariots. Les socles de dépose-bouteilles, par exemple, ont le vent en poupe. « Ils permettent de libérer de l'espace dans le panier pour des achats plus importants », remarque Sébastien Reinhart (Caddie). Les porte-scanette, pour les supers ou hypermarchés offrant le self scanning, se généralisent également. Le marché de ces scanettes étant dominé en France par deux acteurs (Motorola et Datalogic), les modèles standards sont basés sur la dimension de ces produits. « En revanche, nous n'avons pas encore de demandes pour des porte-smartphone, mais nous nous y préparons », confie Jacques de Beauval (Wanzl).

Aspect pratique, toujours, un crochet inséré permet d'accrocher la liste de courses, ainsi qu'une loupe, pour lire les étiquettes produits, peuvent être demandés par les magasins. Les porte-bébés restent une valeur sûre, tandis qu'avec l'arrivée prévue de portes aux meubles froid, les chariots évoluent déjà. Wanzl vient ainsi d'installer un « bumper » sur ses roues, qui évitera un choc entre le panier et les futures portes.

Les tendances

  • Des chariots encore plus maniables et silencieux.
  • Faire du chariot un élément de différenciation de l'enseigne, voire du magasin, par exemple avec un coloris particulier.
  • Des tailles intermédiaires pour le commerce de proximité.
  • Les accessoires sont de plus en plus prisés : loupe, porte-scanette, voire porte-smartphone, clip pour accrocher la liste de courses, porte-bébé...
  • Le plastique prend des parts de marché, surtout au travers des modèles mixtes de chariots métal/plastique, et permet d'introduire de la couleur.

Sur Magasin LSA, trouver les fournisseurs d'équipement de magasin. Contactez vos futurs fournisseurs et grossistes en quelques clics. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2222

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA